Talált 1994 Eredmények: peuple

  • Et ils virent les cadavres des Egyptiens sur le rivage de la mer, et les effets de la main puissante que le Seigneur avait étendue contre eux. Alors le peuple craignit le Seigneur; il crut au Seigneur et à Moïse Son serviteur. (Exode 14, 31)

  • Vous Vous êtes fait, par Votre miséricorde, le guide du peuple que Vous avez racheté, et Vous l'avez porté par Votre puissance jusqu'à Votre demeure sainte. (Exode 15, 13)

  • Que l'épouvante et l'effroi tombe sur eux, Seigneur, à cause de la puissance de Votre bras; qu'ils deviennent immobiles comme une pierre jusqu'à ce que Votre peuple ait passé, jusqu'à ce qu'ait passé ce peuple que Vous Vous êtes acquis. (Exode 15, 16)

  • Alors le peuple murmura contre Moïse, en disant: Que boirons-nous? (Exode 15, 24)

  • Mais Moïse cria au Seigneur, Lequel lui montra un bois qu'il jeta dans les eaux, et les eaux devinrent douces. Dieu leur donna en ce lieu des préceptes et des ordonnances, et Il y éprouva Son peuple, (Exode 15, 25)

  • En leur disant: Plût à Dieu que nous fussions morts dans l'Egypte par la main du Seigneur, lorsque nous étions assis près des marmites pleines de viandes et que nous mangions du pain à satiété! Pourquoi nous avez-vous amenés dans ce désert, pour y faire mourir de faim tout le peuple? (Exode 16, 3)

  • Alors dit à Moïse: Je vais vous faire pleuvoir des pains du ciel; que le peuple aille en amasser ce qui lui suffira pour chaque jour, afin que J'éprouve s'il marche ou non dans Ma loi. (Exode 16, 4)

  • Le sixième jour ils en recueillirent une fois plus qu'à l'ordinaire, c'est-à-dire deux gomors pour chaque personne. Or tous les princes du peuple en vinrent donner avis à Moïse, (Exode 16, 22)

  • Le septième jour étant venu, quelques-uns du peuple allèrent pour recueillir de la manne, et ils n'en trouvèrent point. (Exode 16, 27)

  • Ainsi le peuple garda le sabbat au septième jour. (Exode 16, 30)

  • Tous les enfants d'Israël étant donc partis du désert de Sin, selon les stations que le Seigneur leur avait marquées,ils campèrent à Raphidim, où il ne se trouva point d'eau à boire pour le peuple. (Exode 17, 1)

  • Le peuple, se trouvant donc en ce lieu pressé de la soif et sans eau, murmura contre Moïse, en disant: Pourquoi nous avez-vous fait sortir d'Egypte, pour nous faire mourir de soif, nous et nos enfants, et nos troupeaux? (Exode 17, 3)


“Uma só coisa é necessária: estar perto de Jesus”. São Padre Pio de Pietrelcina