Talált 147 Eredmények: ténèbres

  • Alors que les méchants s'étaient persuadés qu'ils pouvaient opprimer la nation sainte, enchaînés par les ténèbres et prisonniers d'une longue nuit, enfermés sous leur toit, ils gisaient-là, fuyant eux-mêmes votre incessante providence. (Sagesse 17, 2)

  • car tous étaient liés par la même chaîne de ténèbres. Le vent qui sifflait, le chant mélodieux des oiseaux dans les rameaux épais, le bruit des eaux précipitant leur cours, (Sagesse 17, 18)

  • sur eux seuls s'étendait une nuit pesante, image des ténèbres qui devaient les recevoir; mais ils étaient encore plus à charge à eux-mêmes que les ténèbres. (Sagesse 17, 21)

  • A la place de ces ténèbres, vous avez donné à vos saints une colonne de feu, guide dans une route inconnue, soleil inoffensif pour leur glorieux pèlerinage. (Sagesse 18, 3)

  • Ils méritaient bien d'être privés de lumière, et d'être emprisonnés dans les ténèbres, ceux qui tenaient enfermés vos enfants, par qui la lumière incorruptible de votre loi devait être donnée au monde. (Sagesse 18, 4)

  • Aussi furent-ils frappés d'aveuglement, comme ceux qui assiégeaient la porte du juste, lorsque, enveloppés de ténèbres profondes, ils cherchaient chacun l'entrée de la porte. (Sagesse 19, 17)

  • L'homme qui quitte la couche conjugale dit dans son c?ur : « Qui me voit? Les ténèbres m'environnent, les murailles me cachent, et personne ne m'aperçoit : que craindrais-je? Le Très-Haut ne se souviendra pas de mes péchés. » (Ecclésiastique 23, 18)

  • Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres, qui font ce qui est doux amer, et ce qui est amer doux! (Isaïe 5, 20)

  • En ce temps-là, il y aura sur le peuple un grondement, semblable au grondement de la mer. On regardera le pays, et voilà les ténèbres! Angoisse et lumière! Puis la nuit s'étend sur le ciel du pays. (Isaïe 5, 30)

  • Il élèvera ses regards en haut, et les abaissera vers la terre: et voici la détresse, l'obscurité, une sombre angoisse; Il sera rejeté dans les ténèbres. (Isaïe 8, 22)

  • Mais il n'y a plus de ténèbres pour la terre qui a été dans l'angoisse. Comme le premier temps a couvert d'opprobre le pays de Zabulon et le pays de Nephtali, le dernier temps remplira de gloire le chemin de la mer, le pays d'au delà du Jourdain et le district des nations. (Isaïe 8, 23)

  • Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort, la lumière a resplendi. (Isaïe 9, 1)


“Você teme um homem,um pobre instrumento nas mãos de Deus, mas não teme a justiça divina?” São Padre Pio de Pietrelcina