Talált 25 Eredmények: Anne

  • Il avait deux femmes, dont l'une s'appelait Anne, et l'autre Phénenna; et Phénenna avait des enfants, mais Anne était sans enfants. (1 Samuel 1, 2)




  • et il donnait à Anne une double portion, car il aimait Anne, et Yahweh l'avait rendue stérile. (1 Samuel 1, 5)

  • Elcana, son mari, lui disait: « Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas? Pourquoi ton coeur est-il triste? Est-ce que je ne suis pas pour toi mieux que dix fils? » (1 Samuel 1, 8)

  • Anne se leva, après qu'on eut mangé et bu à Silo, --Héli, le grand prêtre, était assis sur un siège devant un des poteaux du temple de Yahweh. (1 Samuel 1, 9)

  • Anne parlait en son coeur et remuait seulement les lèvres, sans que sa voix se fit entendre. (1 Samuel 1, 13)

  • Anne répondit: « Non, mon seigneur je suis une femme affligée dans son coeur; je n'ai bu ni vin ni boisson enivrante, mais j'épanchais mon âme devant Yahweh. (1 Samuel 1, 15)

  • Elcana connut Anne, sa femme, et Yahweh se souvint d'elle. Après le temps révolu, Anne ayant conçu, enfanta un fils, qu'elle nomma Samuel, « car, dit-elle, je l'ai demandé à Yahweh. » (1 Samuel 1, 20)




  • Mais Anne ne monta pas, et elle dit à son mari: « Quand l'enfant sera sevré, je le mènerai pour qu'il paraisse devant Yahweh et qu'il demeure là toujours. » (1 Samuel 1, 22)

  • Anne dit: « Pardon, mon seigneur. Aussi vrai que ton âme vit, mon seigneur, je suis cette femme qui me tenais ici près de toi pour prier Yahweh. (1 Samuel 1, 26)

  • Anne pria et dit: Mon coeur tressaille de joie en Yahweh, ma corne a été élevée par Yahweh, ma bouche est ouverte sur mes ennemis, car je me suis réjouie de ton secours. (1 Samuel 2, 1)

  • Yahweh visita Anne, et elle conçut et enfanta trois fils et deux filles. Et le jeune Samuel grandissait en la présence de Yahweh. (1 Samuel 2, 21)

  • Parvenu à l'âge d'homme, il épousa une femme de sa tribu, nommée Anne; et il en eut un fils auquel il donna son nom, (Tobie 1, 9)




“Se você não entrega seu coração a Deus, o que lhe entrega?” “Você deve seguir outra estrada. Tire de seu coração todas as paixões deste mundo, humilhe-se na poeira e reze! Dessa forma, certamente você encontrará Deus, que lhe dará paz e serenidade nesta vida e a eterna beatitude na próxima.” São Padre Pio de Pietrelcina