1. Et il arriva que, lorsque Jésus eut achevé ces discours, Il partit de Galilée et vint aux confins de la Judée, au delà du Jourdain.

2. Des foules nombreuses Le suivirent, et il y fit des guérisons.

3. Alors les pharisiens s'approchèrent de Lui pour Le tenter; et ils Lui dirent: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour quelque cause que ce soit?

4. Il leur répondit: N'avez-vous pas lu que Celui qui créa l'homme dès le commencement, créa un homme et une femme, et qu'Il dit:

5. A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et il s'attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair?

6. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.

7. Ils Lui dirent: Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme un acte de divorce et de la renvoyer?

8. Il leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes; mais au commencement, il n'en était pas ainsi.

9. Or Je vous dis que quiconque renvoie sa femme, si ce n'est pour infidélité, et en épouse une autre, commet un adultère, et que celui qui épouse une femme renvoyée commet un adultère.

10. Ses disciples Lui dirent: Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.

11. Il leur dit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela a été donné.

12. Car il y a des eunuques qui sont nés tels dès le sein de leur mère, et il y a des eunuques qui ont été faits tels par les hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du royaume des Cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne.

13. On Lui présenta alors de petits enfants, afin qu'Il leur imposât les mains et pria pour eux. Et les disciples les repoussaient.

14. Mais Jésus leur dit: Laissez ces petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à Moi; car le royaume des Cieux est pour ceux qui leur ressemblent.

15. Et leur ayant imposé les mains, Il partit de là.

16. Et voici qu'un homme s'approcha, et Lui dit: Bon Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?

17. Jésus lui dit: Pourquoi M'interroges-tu sur ce qui est bon? Dieu seul est bon. Si tu veux entrer dans la vie, garde les commandements.

18. Lesquels? Lui dit-il. Jésus dit: Tu ne commettras pas d'homicide; Tu ne seras point adultère; Tu ne déroberas point; Tu ne diras pas de faux témoignage;

19. Honore ton père et ta mère; et, Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

20. Le jeune homme lui dit: J'ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse; que me manque-t-il encore?

21. Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le Ciel; puis viens, et suis-Moi.

22. Lorsque le jeune homme eut entendu cette parole, il s'en alla tout triste, car il avait de grands biens.

23. Et Jésus dit à Ses disciples: En vérité, Je vous le dis, un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.

24. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau d'entrer par le trou d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le royaume des Cieux.

25. Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés; et ils disaient: Qui donc pourra être sauvé?

26. Jésus, les regardant, leur dit: Cela est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu.

27. Alors Pierre, prenant la parole, Lui dit: Nous, voici que nous avons tout quitté, et que nous Vous avons suivi; qu'y aura-il-donc pour nous?

28. Jésus leur dit: En vérité, Je vous le dis, vous qui M'avez suivi, lorsque, au temps de la régénération, le Fils de l'homme siégera sur le trône de Sa gloire, vous siégerez, vous aussi, sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël.

29. Et quiconque aura quitté sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses champs, à cause de Mon nom, recevra le centuple, et possédera la vie éternelle.

30. Mais beaucoup des premiers seront les derniers, et beaucoup des derniers seront les premiers.





“Pobres e desafortunadas as almas que se envolvem no turbilhão de preocupações deste mundo. Quanto mais amam o mundo, mais suas paixões crescem, mais queimam de desejos, mais se tornam incapazes de atingir seus objetivos. E vêm, então, as inquietações, as impaciências e terríveis sofrimentos profundos, pois seus corações não palpitam com a caridade e o amor. Rezemos por essas almas desafortunadas e miseráveis, para que Jesus, em Sua infinita misericórdia, possa perdoá-las e conduzi-las a Ele.” São Padre Pio de Pietrelcina