Löydetty 554 Tulokset: ciel

  • Celui qui était assis avait un aspect semblable à la pierre de jaspe et de sardoine ; et ce trône était entouré d'un arc-en-ciel, d'une apparence semblable à l'émeraude. (Apocalypse 4, 3)

  • Et personne ni dans le ciel, ni sur la terre, ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder. (Apocalypse 5, 3)

  • Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre et dans la mer, et toutes les choses qui s'y trouvent, je les entendis qui disaient : " A Celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau, louange, honneur, gloire et puissance dans les siècles des siècles! " (Apocalypse 5, 13)

  • et les étoiles du ciel tombèrent vers la terre, comme les figues vertes tombent d'un figuier secoué par un gros vent. (Apocalypse 6, 13)

  • Et le ciel se retira comme un livre qu'on roule, et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leur place. (Apocalypse 6, 14)

  • Et quand l'Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit dans le ciel un silence d'environ une demi-heure. (Apocalypse 8, 1)

  • Et le troisième ange sonna de la trompette; et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme une torche, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. (Apocalypse 8, 10)

  • Puis je vis, et j'entendis un aigle qui volait par le milieu du ciel, disant d'une voix forte : " Malheur! Malheur! Malheur à ceux qui habitent sur la terre, à cause du son des trois autres trompettes dont les trois anges vont sonner ! " (Apocalypse 8, 13)

  • Et le cinquième ange sonna de la trompette ; et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre, et on lui donna la clef du puits de l'abîme. (Apocalypse 9, 1)

  • Puis je vis un autre ange puissant qui descendait du ciel, enveloppé d'un nuage, et l'arc-en-ciel au-dessus de la tête ; son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. (Apocalypse 10, 1)

  • Après que les sept tonnerres eurent parlé, je me disposais à écrire, mais j'entendis du ciel une voix qui disait : " Scelle ce qu'ont dit les sept tonnerres, ne l'écris point. " (Apocalypse 10, 4)

  • Alors l'ange que j'avais vu debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel, (Apocalypse 10, 5)


“Pode-se manter a paz de espírito mesmo no meio das tempestades da vida”. São Padre Pio de Pietrelcina