Löydetty 1700 Tulokset: vit

  • Lui et les hommes qui étaient avec lui mangèrent, burent, et restèrent là pour la nuit. Lorsqu'ils se levèrent de bon matin, le serviteur dit: "Laissez-moi partir vers mon maître." (Genèse 24, 54)

  • Le serviteur leur dit: "Ne me retardez pas maintenant que Yahvé a fait réussir mon voyage. Laissez-moi partir pour que je retourne vers mon maître." (Genèse 24, 56)

  • Ils laissèrent donc partir leur soeur Rébecca et sa nourrice, avec le serviteur d'Abraham et ses compagnons. (Genèse 24, 59)

  • Rébecca se leva avec ses servantes, elles montèrent sur les chameaux et suivirent l'homme. C'est ainsi que le serviteur ramena avec lui Rébecca. (Genèse 24, 61)

  • Comme Isaac sortait pour se promener dans la campagne, à la tombée du jour, il leva les yeux et vit des chameaux qui arrivaient. (Genèse 24, 63)

  • Elle dit au serviteur: "Qui est cet homme qui vient à travers champs à notre rencontre?" Le serviteur répondit: "C'est mon maître." Alors elle prit son voile et s'en couvrit le visage. (Genèse 24, 65)

  • Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu'il avait fait, (Genèse 24, 66)

  • Il était là depuis longtemps déjà quand Abimélek, roi des Philistins, qui regardait par sa fenêtre, vit Isaac en train de caresser sa femme Rébecca. (Genèse 26, 8)

  • Ses troupeaux de petit bétail, ses troupeaux de gros bétail et ses nombreux serviteurs rendaient les Philistins jaloux. (Genèse 26, 14)

  • Les Philistins bouchèrent donc, en les remplissant de terre, tous les puits que les serviteurs de son père Abraham avaient creusés en son temps. (Genèse 26, 15)

  • Les serviteurs d'Isaac creusèrent alors dans la vallée et ils y trouvèrent un puits d'eau vive. (Genèse 26, 19)

  • Yahvé lui apparut cette nuit-là et lui dit: "Je suis le Dieu d'Abraham, ton père. N'aie pas peur, je suis avec toi, je te bénirai et je multiplierai ta descendance à cause d'Abraham, mon serviteur." (Genèse 26, 24)


“Se precisamos ter paciência para suportar os defeitos dos outros, quanto mais ainda precisamos para tolerar nossos próprios defeitos!” São Padre Pio de Pietrelcina