Löydetty 192 Tulokset: sauve

  • Dis-leur que tu es ma soeur: ils me feront du bien à cause de toi, et grâce à toi j'aurai la vie sauve." (Genèse 12, 13)

  • Quand ils furent aux portes de la ville, ils lui dirent: "Sauve-toi, si tu tiens à la vie. Ne regarde pas derrière toi. Ne t'arrête nulle part dans cette plaine. Sauve-toi vers la montagne, sinon c'est la mort!" (Genèse 19, 17)

  • Dépêche-toi, sauve-toi là-bas, je ne peux rien faire tant que tu n'y es pas arrivé." C'est pour cela qu'on a donné à la ville le nom de Soar (c'est-à-dire: sans importance). (Genèse 19, 22)

  • Pourquoi t'es-tu sauvé en cachette et m'as-tu trompé? Pourquoi ne m'as-tu pas averti? Je t'aurais fait une fête, je t'aurais reconduit avec des chants, des tambourins et des harpes. (Genèse 31, 27)

  • Jacob donna à ce lieu le nom de Pénuel car, dit-il: "J'ai vu Dieu face à face et j'ai eu la vie sauve." (Genèse 32, 31)

  • Moïse répondit au peuple: "N'ayez pas peur, tenez bon! Regardez simplement comment Yahvé sauve, voyez ce qu'il va faire pour vous aujourd'hui. Les Egyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les reverrez plus jamais, (Exode 14, 13)

  • Ta grâce conduit ce peuple que tu as sauvé, mène-le par ta puissance à ta sainte Demeure. (Exode 15, 13)

  • et Yahvé dit à Moïse: "Fabrique-toi un serpent-brûlant et place-le sur un poteau. Celui qui sera mordu le regardera et sera sauvé." (Nombres 21, 8)

  • Moïse fit donc un serpent de bronze et le fixa sur un poteau. Lorsque quelqu'un était mordu par un serpent, il regardait le serpent de bronze et il était sauvé. (Nombres 21, 9)

  • Elles devaient servir de refuge à celui qui aurait tué son prochain involontairement, sans avoir eu de haine envers lui les jours précédents. Si le meurtrier se réfugie dans l'une de ces villes, il aura la vie sauve. (Deutéronome 4, 42)

  • Si quelqu'un a tué son prochain involontairement, sans avoir eu de haine pour lui auparavant, il pourra s'y réfugier et avoir la vie sauve. (Deutéronome 19, 4)

  • Voici un exemple: un homme part dans la forêt pour couper du bois avec un compagnon, de sa main il brandit la hache pour abattre un arbre, et le fer se détache du manche, atteint son compagnon et le tue. Dans ce cas l'homme se réfugiera dans l'une de ces villes et il aura la vie sauve. (Deutéronome 19, 5)


“Comunguemos com santo temor e com grande amor.” São Padre Pio de Pietrelcina