1. Paroles du roi Lamuel. Vision par laquelle sa mère l'a instuit.

2. Que te dirai-je, mon bien-aimé? Que te dirai-je, cher fruit de mes entrailles? Que te dirai-je, tendre objet de mes voeux?

3. Ne donne pas tes biens aux femmes, ni tes richesses pour perdre les rois.

4. Ce n'est pas aux rois, ô Lamuel, ce n'est pas aux rois qu'il faut donner du vin, car il n'y a pas de secret là où règne l'ivrognerie.

5. Peut-être, s'ils buvaient, oublieraient-ils la justice, et méconnaîtraient-ils la cause des enfants du pauvre.

6. Donnez la liqueur forte aux affligés, et le vin à ceux qui ont de l'amertume au coeur.

7. Qu'ils boivent et qu'ils oublient leur pauvreté, et qu'ils ne se souviennent plus de leur douleur.

8. Ouvre ta bouche pour le muet, et pour soutenir la cause de tous les fils délaissés.

9. Ouvre ta bouche, ordonne ce qui est juste, et rends justice au pauvre et à l'indigent.

10. Qui trouvera la femme forte? C'est au loin et aux extrémités du monde qu'on doit chercher son prix.

11. Le coeur de son mari se confie en elle, et il ne manquera point de dépouilles.

12. Elle lui rendra le bien, et non le mal, tous les jours de sa vie.

13. Elle a cherché la laine et le lin, et elle a travaillé avec des mains ingénieuses.

14. Elle est comme le vaisseau d'un marchand, qui apporte son pain de loin.

15. Elle se lève lorsqu'il est encore nuit, et elle donne la nourriture à ses domestiques, et les vivres à ses servantes.

16. Elle a considéré un champ, et elle l'a acheté; du fruit de ses mains elle a planté une vigne.

17. Elle a ceint ses reins de force, et elle a affermi son bras.

18. Elle a goûté, et elle a vu que son trafic est bon; sa lampe ne s'éteindra point pendant la nuit.

19. Elle a porté sa main à des choses fortes, et ses doigts ont saisi le fuseau.

20. Elle a ouvert sa main à l'indigent, et elle a étendu ses bras vers le pauvre.

21. Elle ne craindra point pour sa maison le froid de la neige, car tous ses domestiques ont un double vêtement.

22. Elle s'est fait un vêtement de tapisserie; elle se couvre de lin et de pourpre.

23. Son mari est illustre aux portes de la ville, lorsqu'il est assis avec les anciens du pays.

24. Elle a fait une tunique de lin et elle l'a vendue, et elle a livré une ceinture au Chananéen.

25. Elle est revêtue de force et de beauté, et elle rira au dernier jour.

26. Elle a ouvert sa bouche à la sagesse, et la loi de la clémence est sur sa langue.

27. Elle a considéré les sentiers de sa maison, et elle n'a pas mangé son pain dans l'oisiveté.

28. Ses fils se sont levés, et l'ont proclamée bienheureuse; son mari s'est levé aussi, et l'a louée.

29. Beaucoup de filles ont amassé des richesses; toi, tu les as toutes surpassées.

30. La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; la femme qui craint le Seigneur est celle qui sera louée.

31. Donnez-lui du fruit de ses mains, et que ses oeuvres la louent aux portes de la ville.





“O amor tudo esquece, tudo perdoa, sem reservas.” São Padre Pio de Pietrelcina