Encontrados 98 resultados para: Jéroboam

  • C'est pourquoi voici que je vais faire venir le malheur sur la maison de Jéroboam; j'exterminerai tout mâle appartenant à Jéroboam, celui qui est esclave et celui qui est libre et Israël, et je balaierai la maison de Jéroboam, comme on balaie l'ordure, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus. (1 Rois 14, 10)

  • Celui de la maison de Jéroboam qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel: car Yahweh a parlé. (1 Rois 14, 11)

  • Tout Israël le pleurera, et on l'enterrera car il est le seul de la maison de Jéroboam qui sera mis dans un sépulcre, parce qu'il est le seul de la maison de Jéroboam en qui se soit trouvé quelque chose de bon devant Yahweh, le Dieu d'Israël. (1 Rois 14, 13)

  • Yahweh établira sur Israël un roi qui exterminera la maison de Jéroboam ce jour-là. (1 Rois 14, 14)

  • Il livrera Israël à cause des péchés de Jéroboam qu'il a commis et qu'il a fait commettre à Israël. » (1 Rois 14, 16)

  • La femme de Jéroboam se leva et, s'étant mise en route, elle arriva à Thersa. Comme elle franchissait le seuil de la maison, l'enfant mourut. (1 Rois 14, 17)

  • Le reste des actes de Jéroboam, comment il fit la guerre et comment il régna, voici que cela est écrit dans le livre des Chroniques des rois d'Israël. (1 Rois 14, 19)

  • Le temps que régna Jéroboam fut de vingt-deux ans, et il se coucha avec ses pères. Nadab, son fils, régna à sa place. (1 Rois 14, 20)

  • Il y eut toujours guerre entre Roboam et Jéroboam. (1 Rois 14, 30)

  • La dix-huitième année du roi Jéroboam, fils de Nabat, Abiam devint roi de Juda, (1 Rois 15, 1)

  • Il y eut guerre entre Roboam et Jéroboam tant qu'il vécut. (1 Rois 15, 6)

  • Le rest des actes d'Abiam, et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda. Il y eut guerre entre Abiam et Jéroboam. (1 Rois 15, 7)


“É difícil tornar-se santo. Difícil, mas não impossível. A estrada da perfeição é longa, tão longa quanto a vida de cada um. O consolo é o repouso no decorrer do caminho. Mas, apenas restauradas as forças, é necessário levantar-se rapidamente e retomar a viagem!” São Padre Pio de Pietrelcina