Encontrados 14542 resultados para: les

  • La terre était informe et vide, les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. (Genèse 1, 2)

  • Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. (Genèse 1, 4)

  • Dieu appela la lumière: "jour", il appela les ténèbres: "nuit". Il y eut un soir, il y eut un matin: premier jour. (Genèse 1, 5)

  • Dieu dit: "Qu'il y ait une voûte au milieu des eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux!" Et il en fut ainsi! (Genèse 1, 6)

  • Dieu fit donc comme une voûte, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de la voûte, des eaux qui sont au-dessus de la voûte. (Genèse 1, 7)

  • Dieu dit: "Que les eaux qui sont au-dessous du ciel s'amassent en une seule masse et que le sol ferme apparaisse!" Il en fut ainsi. (Genèse 1, 9)

  • La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant sa semence selon son espèce, et des arbres dont les fruits ont en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1, 12)

  • Dieu dit: "Qu'il y ait des luminaires à la voûte du ciel pour séparer le jour de la nuit, pour marquer les saisons, les jours et les années: (Genèse 1, 14)

  • Dieu fit donc les deux grands luminaires: le grand luminaire pour gouverner le jour, et le petit luminaire pour gouverner la nuit. Il fit aussi les étoiles. (Genèse 1, 16)

  • Dieu les fixa à la voûte du ciel pour éclairer la terre, (Genèse 1, 17)

  • Dieu dit: "Que les eaux se peuplent d'une multitude d'êtres vivants, et qu'il y ait des oiseaux pour voler au-dessus de la terre en dessous de la voûte du ciel!" (Genèse 1, 20)

  • Dieu créa donc les grands monstres de la mer et tous les êtres vivants qui se glissent et qui foisonnent dans les eaux selon leur espèce, et tous les oiseaux selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1, 21)

“Você deve ter sempre prudência e amor. A prudência tem olhos; o amor tem pernas. O amor, como tem pernas, gostaria de correr a Deus. Mas seu impulso de deslanchar na direção dEle é cego e, algumas vezes, pode tropeçar se não for guiado pela prudência, que tem olhos.” São Padre Pio de Pietrelcina