Encontrados 324 resultados para: Êtes

  • Je vais chercher un morceau de pain, vous vous remettrez et ensuite vous reprendrez votre route: c'est bien pour cela que vous êtes venus vers votre serviteur." Ils lui dirent alors: "Fais comme tu le dis." (Genèse 18, 5)

  • Puis il s'adressa à eux et leur dit: "Si vous êtes d'accord pour qu'on enterre celle que j'ai perdue, écoutez-moi et insistez pour moi auprès d'Efron, fils de Sokhar, (Genèse 23, 8)

  • Maintenant donc, si vous êtes bien disposés à mon égard et voulez faire une faveur à mon maître, dites-le-moi. Sinon, dites-le-moi aussi et j'irai voir ailleurs." (Genèse 24, 49)

  • Isaac leur dit: "Pourquoi êtes-vous venus vers moi, puisque vous me détestez et que vous m'avez chassé de chez vous?" (Genèse 26, 27)

  • Jacob dit aux bergers: "D'où êtes-vous, mes frères?" Ils répondirent: "Nous sommes de Harrân." (Genèse 29, 4)

  • Mais si vous n'êtes pas d'accord, si vous ne vous faites pas circoncire, nous reprendrons notre fille et nous partirons." (Genèse 34, 17)

  • Joseph se souvint alors des songes qu'il avait eus à leur sujet. Il leur dit: "Vous êtes des espions! C'est pour voir les secrets du pays que vous êtes venus." (Genèse 42, 9)

  • Il leur dit: "Non! C'est pour voir les secrets du pays que vous êtes venus!" (Genèse 42, 12)

  • Joseph leur dit: "J'ai dit que vous êtes des espions! (Genèse 42, 14)

  • Envoyez l'un d'entre vous chercher votre frère, et durant ce temps vous resterez en prison pour que l'on vérifie vos paroles; on verra bien si vous dites la vérité. Sinon, aussi vrai que Pharaon est vivant, vous n'êtes que des espions." (Genèse 42, 16)

  • Puis vous me ramènerez votre plus jeune frère, et je verrai que vous n'êtes pas des espions mais que vous dites bien la vérité. Je vous rendrai votre frère et vous pourrez circuler librement dans le pays." (Genèse 42, 34)

  • Le Pharaon répondit: "Vous êtes des paresseux, oui, des paresseux! Voilà pourquoi vous dites: Laisse-nous offrir un sacrifice à Yahvé! (Exode 5, 17)


“Que Maria sempre enfeite sua alma com as flores e o perfume de novas virtudes e coloque a mão materna sobre sua cabeça. Fique sempre e cada vez mais perto de nossa Mãe celeste, pois ela é o mar que deve ser atravessado para se atingir as praias do esplendor eterno no reino do amanhecer.” São Padre Pio de Pietrelcina