Encontrados 1644 resultados para: Nai

  • Et Haran mourut en présence de Térach, son père, au pays de sa naissance, à Ur en Chaldée. - (Genèse 11, 28)

  • Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait. (Genèse 12, 20)

  • Abram remonta d`Égypte vers le midi, lui, sa femme, et tout ce qui lui appartenait, et Lot avec lui. (Genèse 13, 1)

  • Mais, la quatorzième année, Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui se mirent en marche, et ils battirent les Rephaïm à Aschteroth Karnaïm, les Zuzim à Ham, les Émim à Schavé Kirjathaïm, (Genèse 14, 5)

  • Abram répondit: Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai? (Genèse 15, 8)

  • Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés. (Genèse 15, 17)

  • Abraham tomba sur sa face; il rit, et dit en son coeur: Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle? (Genèse 17, 17)

  • Ils appelèrent Lot, et lui dirent: Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions. (Genèse 19, 5)

  • Il porta ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur tout le territoire de la plaine; et voici, il vit s`élever de la terre une fumée, comme la fumée d`une fournaise. (Genèse 19, 28)

  • Lot quitta Tsoar pour la hauteur, et se fixa sur la montagne, avec ses deux filles, car il craignait de rester à Tsoar. Il habita dans une caverne, lui et ses deux filles. (Genèse 19, 30)

  • Abraham était âgé de cent ans, à la naissance d`Isaac, son fils. (Genèse 21, 5)

  • Que la jeune fille à laquelle je dirai: Penche ta cruche, je te prie, pour que je boive, et qui répondra: Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, soit celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac! Et par là je connaîtrai que tu uses de bonté envers mon seigneur. (Genèse 24, 14)


“Subamos sem nos cansarmos, sob a celeste vista do Salvador. Distanciemo-nos das afeições terrenas. Despojemo-nos do homem velho e vistamo-nos do homem novo. Aspiremos à felicidade que nos está reservada.” São Padre Pio de Pietrelcina