1. Ouvre tes portes, Liban, et que le feu dévore tes cèdres !

2. Lamente-toi, cyprès, car le cèdre est tombé, les arbres magnifiques ont été ravagés ! Lamentez-vous, chênes de Basan, car la forêt impénétrable est abattue !

3. On entend la lamentation des bergers, parce que leur gloire est minée ; on entend le rugissement des lionceaux, car ce qui faisait l'orgueil du Jourdain a été ruiné.

4. Ainsi parle Yahweh, mon Dieu :

5. " Sois pasteur du troupeau de carnage que leurs acheteurs tuent impunément, et dont les vendeurs disent : Béni soit Yah-weh! je m'enrichis, - et que leurs bergers n'épargnent point.

6. Car je n'épargnerai plus les habitants du pays, - oracle de Yahweh; voici que moi-même je livrerai les hommes aux mains les uns des autres et aux mains de leur roi ; ils dévasteront le pays, et je ne délivrerai pas de leur main. "

7. Alors je me fis pasteur du troupeau de carnage, et aussi des plus misérables du troupeau. Je pris deux houlettes; je nommai l'une Grâce, et je nommai l'autre Lien, et je fis paître le troupeau.

8. Je retranchai les trois pasteurs en un seul mois. Et je perdis patience avec les brebis, et elles aussi étaient lasses de moi.

9. Et je dis: " Je ne vous paîtrai plus ; que celle qui meurt, meure; que celle qui disparaît, disparaisse, et que celles qui restent se dévorent les unes les autres ! "

10. Je pris ma houlette Grâce et je la brisai, pour rompre mon alliance que j'avais faite avec tous les peuples.

11. Elle fut brisée en ce jour-là, et ainsi les plus misérables du troupeau, qui faisaient cas de moi, connurent que telle était la parole de Yahweh.

12. Et je leur dis : " Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, n'en faites rien. " Et ils pesérent mon salaire, trente sicles d'argent.

13. Et Yahweh me dit : " Jette-le au potier, ce prix magni-fique auquel j'ai été estimé par eux ! " Et je pris les trente sicles d'argent et je les jetai dans la maison de Yahweh, au potier.

14. Je brisai ensuite ma seconde houlette Lien, pour rompre la fraternité entre Juda et Israël.

15. Yahweh me dit : " Prends maintenant l'attirail d'un nouveau pasteur.

16. Car voici que moi-même je vais susciter sur le pays un berger qui n'aura pas souci des brebis qui se perdent, qui ne cherchera pas ce qui est dispersé, qui ne guérira pas celle qui est blessée; II ne nourrira pas celle qui est saine, il insurgera la chair de celle qui est grasse et fendra leur sabot.

17. Malheur au pasteur de néant qui délaisse le troupeau ! Que le glaive soit sur son bras et sur son oeil droit I Que son bras se dessèche,et que son oeil droit s'éteigne !"



Livros sugeridos


“Pense na felicidade que está reservada para nós no Paraíso”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.