1. Malheur à la ville de sang, toute pleine de fraude, de violence, et qui ne cesse pas ses rapines !

2. on entend le bruit du fouet, le bruit du fracas des roues, le galop des chevaux, les chariots qui bondissent !

3. Cavaliers qui s'élancent, épée flamboyante, lance fulgurante ! Multitude de blessés, masse de morts, des cadavres à l'infini... On trébuche sur leurs cadavres.

4. C'est à cause des nombreuses prostitutions de la prostituée, pleine d'attraits, habile aux enchantements, qui vendait les nations par ses prostitutions, et les peuples par ses enchantements.

5. Me voici contre toi ! - oracle de Yahweh des armées ; je vais relever les pans de ta robe jusque sur ton visage, je montrerai aux nations ta nudité, , et ta honte aux royaumes

6. Je jetterai sur toi des ordures et je t'avilirai, et je te donnerai en spectacle.

7. Quiconque te verra, fuira loin de toi, et dira : " Ninive est détruite ! " Qui la plaindra? Où te chercherai-je des consolateurs?

8. Vaux-tu mieux que No-.Amon, qui était assise sur les fleuves, que les eaux environnaient, qui avait la mer pour rempart, et dont la mer était la muraille?

9. L'Ethiopie était sa force, ainsi que l'Egypte, et ils étaient innombrables ; Phut et les Libyens étaient tes auxiliaires.

10. Pourtant, elle est allée en exil, elle a été captive ! ses petits enfants aussi ont été écrasés, à l'angle de toutes les rues ; on a jeté le sort sur ses nobles, et tous ses grands ont été chargés de chaînes.

11. Toi aussi, tu seras enivrée et tu disparaîtras ; toi aussi, tu chercheras un refuge devant l'ennemi.

12. Toutes tes places fortes sont des figuiers aux figues mûres ; on secoue, et elles tombent dans la bouche de qui veut les manger.

13. Voici que ton peuple est comme des femmes au milieu de toi ; devant tes ennemis s'ouvriront toutes grandes les portes de ton pays; le feu dévore tes verrous.

14. Puise-toi de l'eau en vue du siège, restaure tes forts, pétris l'argile et foule la terre glaise, saisis le moule à briques.

15. Là le feu te dévorera, l'épée t'exterminera, elle te dévorera comme le yéléq, quand tu serais nombreux comme le yéléq, nombreux comme la sauterelle.

16. Tu as multiplié tes marchands, plus que les étoiles du ciel; le yéléq ouvre ses ailes et s'envole.

17. Tes gardes sont comme le yéléq et tes chefs comme un amas de sauterelles ; elles se posent sur les haies en un jour froid ; dès que le soleil parait, elles fuient, et l'on ne connaît plus leur séjour; où sont-elles

18. Tes pasteurs sont endormis, roi d'Assyrie ; tes vaillants hommes sont couchés, ton peuple est dispersé sur les montagnes, et il n'y a personne qui les rassemble.

19. Ta blessure est sans remède, ta plaie est grave ; tous ceux qui entendront raconter ton sort battront des mains à ton sujet ; car sur qui ta méchanceté n'a-t-elle pas passé sans trêve?$



Livros sugeridos


“Comunguemos com santo temor e com grande amor.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.