1. ALEPH. Comment le Seigneur, dans sa colère, a-t-il couvert d'un nuage la fille de Sion? Il a précipité du ciel sur la terre la magnificence d'Israël; Il ne s'est plus souvenu de son marchepied, au jour de sa colère.

2. BETH. Le Seigneur a détruit sans pitié toutes les demeures de Jacob; Il a renversé dans sa fureur les remparts de la fille de Juda; Il les a jetés par terre; il a profané sa royauté et ses princes.

3. GHIMEL. Dans l'ardeur de sa colère, il a brisé toute force d'Israël; Il a retiré sa droite devant l'ennemi; Il a allumé dans Jacob comme un feu ardent qui dévore de tous côtés.

4. DALETH. Il a bandé son arc comme fait un ennemi; sa droite s'est levée comme celle d'un assaillant; Et il a égorgé tout ce qui charmait les yeux. Dans la tente de la fille de Sion il a versé son courroux comme un feu.

5. HÉ. Le Seigneur a été comme un ennemi, il a détruit Israël, Détruit tous ses palais, abattu ses remparts; Il a amoncelé sur la fille de Sion douleur sur douleur.

6. VAV. Il a forcé son enclos, comme un jardin; il a détruit son sanctuaire. Jéhovah a fait oublier dans Sion les solennités et les sabbats; Dans l'ardeur de sa colère il a rejeté avec dédain le roi et le prêtre.

7. ZAÏN. Le Seigneur a pris en dégoût son autel, en abomination son sanctuaire; Il a livré aux mains de l'ennemi les murs des palais de Sion; On a poussé des cris dans la maison de Jéhovah, comme en un jour de fête.

8. HETH. Jéhovah a médité de renverser les murs de la fille de Sion; Il a étendu le cordeau; il n'a pas retiré sa main qu'il ne les eût détruits; Il a mis en deuil le mur et l'avant-mur; ils gisent tristement ensemble.

9. TETH. Ses portes sont enfoncées en terre; il en a rompu, brisé les barres; Ses rois et ses princes sont dispersés parmi les nations; il n?y a plus de loi; Même ses prophètes ne reçoivent plus de vision de Jéhovah.

10. JOD. Les anciens de la fille de Sion sont assis par terre, en silence; Ils ont jeté de la poussière sur leur tête; ils sont vêtus de sacs; Les vierges de Jérusalem inclinent leur tête vers la terre.

11. CAPH. Mes yeux se consument dans les larmes, mes entrailles sont émues; Mon foie se répand comme l'eau sut la terre, à cause de la blessure de la fille de mon peuple, A la vue des enfants et des nourrissons qui tombent en défaillance sur les places de la ville.

12. LAMED. Ils disent à leurs mères: "Où y a-t-il du pain et du vin?" Et ils tombent comme frappés du glaive dans les rues de la ville, Et rendent l'âme sur le sein de leurs mères.

13. MEM. Que puis-je te dire? Qui trouver de semblable à toi, ,fille de Jérusalem? A qui te comparer pour te consoler, vierge, fille de Sion? Car sa plaie est grande comme la mer: qui te guérirait?

14. NUN. Tes prophètes ont eu pour toi de vaines et folles vision; Ils ne t'ont pas dévoilé ton iniquité, afin de détourner de toi la captivité; Mais ils t'ont donné pour visions des oracles de mensonge et de bannissement.

15. SAMECH. Tous les passants battent des mains à ta vue; ils sifflent, Ils branlent la tête sur la fille de Jérusalem; "Est-ce là cette ville qu'on appelait la parfaite en beauté, la joie de toute la terre?"

16. PHÉ. Tous tes ennemis ouvrent la bouche contre toi; ils sifflent, Ils grincent des dents; ils disent "Nous l'avons engloutie! C'est là le jour que nous attendions, nous y sommes arrivés, nous le voyons!"

17. AÏN. Jéhovah a exécuté ce qu'il avait résolu; il a accompli la parole Qu'il avait prononcée, dès les jours anciens; il a détruit sans pitié; Il a réjoui l'ennemi à ton sujet, il a élevé la corne de tes oppresseurs.

18. TSADÉ. Leur c?ur crie vers le Seigneur! O muraille de la fille de Sion, Laisse couler, comme un torrent, tes larmes jour et nuit; Ne te donne aucune relâche! Que ta prunelle n'ait point de repos!

19. QOPH. Lève-toi, pousse des cris pendant la nuit, au commencement de chaque veille; Epanche ton c?ur comme de l'eau devant la face du Seigneur! Lève les mains vers lui pour la vie de tes petits enfants, qui défaillent de faim aux coins de toutes les rues!

20. RESCH. "Vois, Jéhovah, et considère! Qui as-tu jamais traité ainsi? Se peut-il que des femmes mangent le fruit de leurs entrailles, les petits enfants qu'elles portent dans leurs bras? Que le prêtre et le prophète soient égorgés dans le sanctuaire du Seigneur?

21. SIN. L'enfant et le vieillard sont couchés parterre dans les rues; Mes vierges et mes jeunes hommes sont tombés par l'épée; Tu as égorgé au jour de ta colère, tu as immolé sans pitié.

22. THAU. Tu as convoqué, comme à un jour de fête, mes terreurs de toutes parts, Au jour de la colère de Jéhovah, il n'y a eu ni réchappé ni fugitif; Ceux que j'avais portés dans mes bras et élevés, mon ennemi les a exterminés!"



Livros sugeridos


“A caridade é o metro com o qual o Senhor nos julgará.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.