1. Prière d'Habacuc le prophète. Sur le mode dithyrambique.

2. Yahweh, j'ai entendu ce que tu as fait entendre, je suis saisi de crainte, Yahweh ! Ton oeuvre, dans le cours des âges, fais-la vivre; dans le cours des âges fais-la connaître ! Dans ta colère, souviens-toi d'avoir pitié.

3. Dieu vient de Théman, et le Saint de la montagne de Pharan (Séla). Sa majesté a couvert les cieux, et la terre a été remplie de sa gloire.

4. C'est un éclat comme la lumière du soleil levant; des rayons partent de ses mains ; là se cache sa puissance.

5. Devant lui marche la mortalité, et la fièvre brûlante est sur ses pas.

6. Il s'est arrêté et a fait trembler la terre, il a regardé et a secoué les nations ; les montagnes éternelles se sont brisées, les collines antiques se sont affaissées ; Il suit ses voies d'autrefois.

7. J'ai vu dans la détresse les tentes de Cuschan; les pavillons de la terre de Moab frémissent.

8. Est-ce contre des fleuves que Yahweh s'est irrité? Ou bien est-ce contre les fleuves que s'enflamme ta colère; contre la mer que se déchaîne ta fureur, lorsque tu montes sur tes chevaux, sur tes chars de délivrance?

9. A nu ton arc se découvre; tes traits sont les serments que tu as prononcés (Séla). En torrents tu fends la terre.

10. Les montagnes t'ont vu et tremblent; une trombe d'eau a passé; l'abîme a fait entendre sa voix, il tend ses mains en haut.

11. Le soleil et la lune sont restés dans leur demeure ; on marche à la clarté de tes flèches à la lueur des éclairs de ta lance.

12. Tu parcours la terre avec fureur, tu foules les nations avec colère.

13. Tu es sorti pour la délivrance de ton peuple; pour la délivrance de ton Oint ; tu as brisé le faîte de la maison du méchant, mettant à nu les fondements jusqu'en bas (Sela).

14. Tu as percé de ses propres traits le chef de ses bandes, qui se précipitaient pour me disperser, en poussant des cris de joie, comme s'ils allaient dévorer le malheureux dans leur repaire.

15. Tu foules la mer sous les pieds de tes chevaux, l'amas des grandes eaux.

16. J'ai entendu, et mes entrailles se sont émues ; à cette voix mes lèvres frémissent, la carie entre dans mes os, mes genoux tremblent sous moi, de ce que je dois attendre en repos le jour de détresse; où l'ennemi montera contre un peuple pour l'opprimer.

17. Car alors le figuier ne fleurira pas, il n'y aura rien à récolter dans les vignes ; le fruit de l'olivier manquera, et les champs ne donneront pas de nourriture; la brebis disparaîtra de la bergerie, et il n'y aura plus de boeufs dans les étables.

18. Et moi, je veux me réjouir en Yahweh, tressaillir de joie dans le Dieu de mon salut.

19. Yahweh, le Seigneur, est ma force ; il rend mes pieds pareils à ceux des biches, et me fait marcher sur mes lieux élevés. Au chef des chantres, sur mes instruments à cordes.$



Livros sugeridos


“Onde há mais sacrifício, há mais generosidade.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.