1. Simon, fils d'Onias, est le grand prêtre qui, pendant sa vie, répara la maison du Seigneur, et, durant ses jours, affermit le temple.

2. Par lui furent posées les fondations pour porter au double le mur élevé qui soutient l'enceinte du temple.

3. De son temps fut fabriqué le réservoir des eaux; l'airain dont il était formé avait le périmètre de la mer.

4. Il prit soin de son peuple pour le préserver de la ruine, et fortifia la ville contre un siège.

5. Qu'il était majestueux au milieu du peuple rassemblé tout autour, lorsqu'il sortait de la maison du voile !

6. Il était comme l'étoile du matin qui étincelle à travers le nuage, comme la lune aux jours de son plein,

7. comme le soleil qui resplendit sur le temple du Très-Haut, et comme l'arc-en-ciel qui brille au milieu des nuées lumineuses;

8. comme la fleur des roses aux jours du printemps, comme le lys sur le bord des eaux, comme le rameau de l'arbre odoriférant aux jours de l'été,

9. comme le parfum sur le feu de l'encensoir, comme un vase d'or massif, orné de toutes sortes de pierres précieuses,

10. comme l'olivier qui pousse ses fruits, et comme le cyprès qui s'élève dans les nuages.

11. Quand il avait pris la robe d'honneur, et revêtu tous ses ornements, et qu'il montait à l'autel saint, il faisait resplendir les abords du sanctuaire.

12. Mais quand il recevait les parties des victimes des mains des prêtres, et se tenait debout près du foyer de l'autel, ses frères formant une couronne autour de lui, alors il paraissait comme un cèdre majestueux sur le Liban, et les prêtres l'entouraient comme des troncs de palmiers.

13. Tous les fils d'Aaron étaient revêtus de leurs magnifiques ornements, et ils tenaient dans leurs mains l'offrande pour le Seigneur, devant toute l'assemblée d'Israël.

14. Et lorsqu'il avait achevé le service sur les autels, afin d'embellir l'offrande du Très-Haut tout-puissant, il étendait la main sur la coupe aux libations, et répandait le sang de la grappe.

15. Il le versait sur la base de l'autel, parfum d'agréable odeur au Très-Haut, au grand Roi.

16. Alors les fils d'Aaron poussaient des cris, ils sonnaient de leurs trompettes de métal battu, et faisaient entendre d'éclatantes clameurs, en souvenir devant le Très-Haut.

17. Et tout le peuple à la fois s'empressait, et tombait la face contre terre, pour adorer leur Seigneur, le Dieu tout-puissant, le Très-Haut.

18. Et les chantes, en déployant leur voix, le louaient; le vaste temple retentissait de doux accords.

19. Et le peuple suppliait le Seigneur très haut, se tenant en prière devant le Miséricordieux, jusqu'à ce que la cérémonie du Seigneur fût achevée, et que les prêtres eussent accompli les fonctions sacrées.

20. Alors le grand prêtre descendait et élevait sa main sur toute l'assemblée des enfants d'Israël, pour donner de ses lèvres la bénédiction du Seigneur, et se glorifier en son nom.

21. Et le peuple se prosternait de nouveau pour recevoir la bénédiction de la part du Très-Haut.

22. Et maintenant, bénissez le Seigneur de l'univers, qui fait partout de grandes choses, qui a exalté nos jours depuis l'origine, et nous a traités selon sa miséricorde.

23. Qu'il nous donne la joie du c?ur, et que la paix soit de nos jours en Israël comme aux jours du passé !

24. Que sa miséricorde demeure perpétuellement avec nous, et qu'il nous délivre quand son jour sera venu !

25. Il y a deux nations que déteste mon âme, et la troisième n'est pas même une nation :

26. ceux qui demeurent dans la montagne de Séir, les Philistins, et le peuple insensé qui habite Sichem.

27. J'ai consigné dans ce livre un enseignement d'intelligence et de science, moi, Jésus, fils de Sirach, de Jérusalem, qui ai fait couler à flots la sagesse de mon c?ur.

28. Heureux celui qui s'adonnera à ces enseignements ! Celui qui les recueille dans son c?ur deviendra sage;

29. car s'il les met en pratique, il triomphera de tout, parce que la lumière du Seigneur est son sentier.



Livros sugeridos


“Você deve ter sempre prudência e amor. A prudência tem olhos; o amor tem pernas. O amor, como tem pernas, gostaria de correr a Deus. Mas seu impulso de deslanchar na direção dEle é cego e, algumas vezes, pode tropeçar se não for guiado pela prudência, que tem olhos.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.