1. Un jour de sabbat Jésus se rendit chez un personnage important des Pharisiens pour y prendre le repas; tous étaient là et l'observaient.

2. Or il y avait là devant lui un homme atteint d'hydropysie.

3. Jésus pose alors la question aux maîtres de la Loi et aux Pharisiens: "Oui ou non, est-il permis de guérir un jour de sabbat?"

4. Ils gardent le silence. Jésus prend donc soin de l'infirme, le guérit et le renvoie.

5. Puis il leur dit: "Si votre fils ou votre boeuf tombe dans un puits un jour de sabbat, lequel d'entre vous ne l'en retirera pas aussitôt?"

6. Et à cela ils n'avaient rien à répondre.

7. Jésus avait vu comment les invités cherchaient les premières places. Il dit à leur adresse:

8. "Lorsque quelqu'un t'invite à des noces, ne te précipite pas à la première place, car il a peut-être invité quelqu'un de plus important que toi.

9. Ne vois-tu pas que celui qui vous a invités tous les deux vienne te dire: Cède-lui la place? Tu devrais alors te glisser tout honteux à la dernière place.

10. Si l'on t'invite, va te mettre à la dernière place; lorsque celui qui t'a invité fera son tour, il te dira: Mon ami, avance plus haut! Et ce sera un honneur pour toi devant tous les invités.

11. Car celui qui s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé."

12. Jésus dit encore à celui qui l'avait invité: "Lorsque tu prépares un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes proches, ni de riches voisins; ils t'inviteraient à leur tour et tu aurais là ta récompense.

13. Mais quand tu organises un festin, invite les pauvres, les estropiés, les boiteux et les aveugles.

14. Heureux seras-tu s'ils n'ont pas les moyens de te le rendre, car on te le rendra lors de la résurrection des justes."

15. En entendant parler Jésus, un des convives lui dit: "Heureux celui qui prendra part au banquet dans le Royaume de Dieu!"

16. Jésus lui répondit: "Un homme avait préparé un grand dîner, avec beaucoup d'invités.

17. Quand vint l'heure du dîner, il envoya son serviteur pour dire aux invités: Venez, tout est prêt!

18. Mais tous, comme un seul homme, commencèrent à s'excuser. Le premier lui fait dire: J'ai acheté un champ, il faut absolument que j'aille le voir. Tu voudras bien m'excuser.

19. Un autre dit: J'ai acheté cinq paires de boeufs et je pars les essayer. Tu voudras bien m'excuser.

20. Un autre encore dit: Je viens de me marier, c'est pourquoi je ne viens pas.

21. Le serviteur revint et fit le rapport à son maître. Alors le maître de maison se mit en colère et dit à son serviteur: 'Va tout de suite sur les places, parcours les rues de la ville; tu amèneras ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.'

22. Le serviteur revint lui dire: 'Seigneur, on a fait ce que tu as commandé, mais il y a encore de la place.'

23. Le maître dit au serviteur: 'Va voir aux sorties de la ville, du côté des baraquements, et oblige les gens à entrer pour que ma maison soit pleine.

24. Mais ces messieurs que j'avais invités, je vous dis que pas un d'eux ne goûtera de mon festin.'

25. Comme une foule nombreuse faisait route avec Jésus, il se tourna vers eux pour leur dire:

26. "Si quelqu'un vient à moi sans se détacher de son père, de sa mère, de sa femme, ses enfants, ses frères, ses soeurs, et même de sa propre personne, il ne peut pas être mon disciple.

27. Celui qui ne marche pas à ma suite en portant sa croix ne peut pas être mon disciple.

28. Si l'un d'entre vous pense à se bâtir une tour, ne va-t-il pas d'abord s'asseoir pour calculer la dépense et voir s'il ira jusqu'au bout?

29. Car s'il pose les fondations et n'est pas capable de terminer, tous ceux qui le verront se moqueront de lui:

30. 'Il a commencé à bâtir et il n'a pas été capable de terminer!'

31. Si un roi part en guerre contre un autre roi, ne va-t-il pas d'abord s'asseoir et voir s'il peut avec dix mille hommes affronter l'autre qui en amène vingt mille contre lui.

32. Sinon, quand l'autre est encore loin, il envoie une ambassade pour parler de paix.

33. C'est pareil pour vous: si on ne renonce pas à tous ses biens, on ne peut être mon disciple."

34. "Le sel est bon; mais si le sel perd son mordant, comment va-t-on le lui redonner?

35. Il n'est plus bon, ni pour la terre, ni pour le fumier, il faut le jeter dehors! Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende!"



Livros sugeridos


“O Santo Sacrifício da Missa é o sufrágio mais eficaz, que ultrapassa todas as orações, as boas obras e as penitências. Infalivelmente produz seu efeito para vantagem das almas por sua virtude própria e imediata.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.