1. C'est alors qu'intervint Judith. Elle était fille de Mérari, fils d'Ox, fils de Joseph, fils d'Oziel, fils d'Elkia, fils d'Ananias, fils de Gédéon, fils de Rafen, fils d'Akitob, fils d'Elias, fils d'Helkias, fils d'Eliab, fils de Nathanaël, fils de Salamiel, fils de Sarasadé, fils d'Israël.

2. Son mari, Manassé, qui était de sa tribu et de sa famille, était mort pendant la moisson des orges:

3. pendant qu'il surveillait ceux qui liaient les gerbes dans les champs, il attrapa une insolation, il se coucha et mourut dans sa ville de Béthulie. On l'enterra avec ses pères, dans le champ qui se trouve entre Dotaïn et Balamon.

4. Cela faisait trois ans et quatre mois que Judith restait veuve en sa maison.

5. Elle s'était fait une tente sur le toit de sa maison, elle portait un sac à même le corps, et par-dessus, ses vêtements de veuve.

6. Elle jeûnait tous les jours, sauf la veille du sabbat, le jour même du sabbat, la veille des nouvelles lunes, au jour des nouvelles lunes, et les jours de fête et de joie en Israël.

7. Elle était très belle et pleine de charme; Manassé, son mari, lui avait laissé de l'or, de l'argent, des serviteurs, des servantes, du bétail et des champs, et elle restait à la tête de cette fortune.

8. Elle était très pieuse et on ne pouvait rien lui reprocher.

9. Or voici qu'elle apprit comment le peuple, découragé par le manque d'eau, avait protesté contre les chefs. Elle apprit aussi la réponse d'Osias, et comment il avait promis de livrer la ville aux Assyriens au bout de cinq jours.

10. Alors elle envoya aux anciens de la ville, Chabris et Charmis, la servante qui administrait tous ses biens.

11. Lorsqu'ils se présentèrent chez elle, elle leur dit: "Ecoutez-moi bien, chefs des habitants de Béthulie! Vous avez eu tort de parler aujourd'hui comme vous l'avez fait devant le peuple, et de vous engager par serment devant Dieu, à livrer la ville à nos ennemis si le Seigneur ne vous envoyait pas ces jours-ci du secours.

12. Qui êtes-vous donc pour mettre Dieu aujourd'hui à l'épreuve et pour prendre la place de Dieu au milieu des hommes?

13. Vous venez de lancer un défi au Seigneur Tout-Puissant, alors que jamais vous ne serez capables de le comprendre!

14. Vous n'êtes pas capables de démêler ce qui se passe dans le coeur de l'homme, ni de saisir les raisonnements de son esprit, et vous voulez pénétrer le mystère de Dieu qui a fait toutes ces choses, comprendre son esprit et saisir sa pensée? Non, non, mes frères! Ne mettez pas en colère le Seigneur notre Dieu,

15. car s'il ne veut pas nous secourir pendant ces cinq jours, il a le pouvoir de nous protéger lorsqu'il lui plaira, et il peut aussi nous détruire sous les yeux de nos ennemis.

16. Le Seigneur a ses plans, n'exigez pas de lui des garanties. On ne fait pas de menaces à Dieu comme à un homme et on ne l'achète pas non plus comme un homme.

17. C'est pourquoi, attendez avec patience le salut qu'il voudra bien nous envoyer. Appelons-le à notre secours, et s'il le veut, il écoutera notre prière.

18. C'est un fait qu'aujourd'hui, à notre époque, il n'y a plus aucune de nos tribus ou de nos familles, plus aucune de nos villes ou de nos villages, qui adore des dieux fabriqués par les hommes, comme cela était arrivé autrefois.

19. Or c'est à cause de cela que nos pères furent livrés à l'épée et à la ruine, et qu'ils connurent un tel désastre face à leurs ennemis.

20. Nous, nous n'avons pas servi d'autres dieux que lui, aussi pouvons-nous espérer qu'il n'oubliera ni nous, ni notre peuple.

21. Mais voyez: si nous capitulons, toute la Judée sera prise et notre Temple saint sera pillé. Dieu se vengera sur nous de cette profanation,

22. il fera retomber sur nous le massacre de nos frères, la déportation des habitants et la ruine de notre héritage. Nous deviendrons esclaves des nations païennes et nous serons pour nos nouveaux maîtres un exemple d'humiliation et de honte.

23. Le Seigneur n'aura pas pitié de nous dans notre esclavage, il en fera au contraire une punition honteuse.

24. Si nous croyons que la vie de nos frères dépend de la nôtre et que le sort du Lieu Saint, du Temple, et de l'autel, sont entre nos mains, montrons-le.

25. Mais surtout, rendons grâce au Seigneur notre Dieu, qui nous met à l'épreuve comme il l'a fait pour nos pères.

26. Rappelez-vous ce qu'il a fait pour Abraham, les épreuves qu'il a envoyées à Isaac et tout ce qui est arrivé à Jacob en Mésopotamie, en Syrie, lorsqu'il gardait les troupeaux de Laban, le frère de sa mère.

27. Dieu ne nous a pas soumis comme eux à l'épreuve du feu, il ne nous a pas condamnés non plus, mais il nous a frappés comme il corrige ceux qui le touchent de près."

28. Osias lui répondit: "Tout ce que tu viens de dire est plein de bon sens et personne ne trouvera à y redire.

29. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que ta sagesse se manifeste. Depuis ta jeunesse, tout le peuple a reconnu ton intelligence et tu juges toute chose avec droiture.

30. Mais le peuple souffre tellement de la faim qu'il nous a obligés à faire ce que nous lui avons promis, et il nous a fait prêter un serment que nous ne pouvons pas violer.

31. Maintenant prie pour nous, car tu es une sainte femme; si le Seigneur envoyait la pluie pour remplir nos citernes, nous retrouverions des forces."

32. Judith leur dit: "Ecoutez-moi, je vais faire quelque chose d'extraordinaire qui se racontera de génération en génération dans notre peuple.

33. Soyez cette nuit à la porte de la ville pour que je sorte avec ma servante. Avant la fin du délai que vous avez fixé pour livrer la ville aux ennemis, le Seigneur se servira de moi pour secourir Israël.

34. Ne cherchez pas à savoir ce que je vais faire, je ne vous dirai rien avant que tout cela ne soit accompli."

35. Osias et les chefs lui dirent: "Va en paix! Que le Seigneur guide tes pas et fasse justice de nos ennemis!"

36. Et sortant de la tente, ils rejoignirent leur poste.



Livros sugeridos


“Para mim, Deus está sempre fixo na minha mente e estampado no meu coração.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.