1. Lorsqu'il se fit tard, ses officiers sortirent; Bagoas ferma la porte de l'extérieur, après avoir mis dehors ceux qui étaient encore là. Tout le monde partit se coucher,

2. épuisé par l'excès de la boisson, tandis que Judith restait seule dans la tente avec Holoferne écroulé sur son lit et noyé dans son vin.

3. Judith avait dit à sa servante de se tenir hors de la chambre à coucher et de guetter sa sortie comme chaque jour. Elle devait sortir, avait-elle dit, pour faire sa prière, et elle avait dit la même chose à Bagoas.

4. Lorsque tout le monde fut sorti et qu'il n'y eut personne, petit ou grand, dans la chambre à coucher, Judith se tint à côté du lit d'Holoferne et fit cette prière au plus profond de son coeur: "Seigneur, Dieu de toute puissance, pose ton regard à cette heure sur ce que je vais faire pour la gloire de Jérusalem!

5. C'est maintenant le moment de venir en aide à ton peuple et de faire réussir mon entreprise pour la ruine des ennemis qui se sont dressés contre nous."

6. Alors elle s'avança vers la traverse du lit qui était à la tête d'Holoferne, elle en décrocha son épée.

7. Elle s'approcha du lit et le saisit par ses cheveux: "Seigneur,dit-elle, Dieu d'Israël, donne-moi aujourd'hui ta force!"

8. Elle le frappa à deux reprises au cou, de toutes ses forces, et lui coupa la tête.

9. Elle fit rouler son corps en bas du lit et décrocha la draperie de ses colonnes; elle sortit ensuite, donnant la tête d'Holoferne à sa servante.

10. Vite, elle la mit dans le sac à provisions et toutes deux partirent ensemble, comme elles le faisaient chaque jour pour la prière. Elles traversèrent le camp, elle firent le tour du vallon et ensuite montèrent vers Béthulie pour se présenter devant la porte.

11. Judith cria de loin à ceux qui montaient la garde près des portes: "Ouvrez! Ouvrez vite la porte! Dieu, notre Dieu est avec nous! Aujourd'hui il a manifesté sa force en Israël et montré sa puissance à nos ennemis!"

12. Dès que les hommes de la ville entendirent sa voix, ils se dépêchèrent de descendre vers la porte de la ville et appelèrent les anciens.

13. Tout le monde accourut, du plus petit jusqu'au plus grand, car on ne s'attendait pas à son retour! Ils ouvrirent la porte et accueillirent les deux femmes. Ils allumèrent un feu pour éclairer et se rassemblèrent autour d'elles.

14. Judith leur dit alors d'une voix forte: "Louez Dieu! Louez-le! Louez Dieu qui n'a pas été infidèle à la maison d'Israël, mais qui, cette nuit, a écrasé nos ennemis par ma main!"

15. A ces mots, elle tira la tête de son sac et la leur montra: "Voici la tête d'Holoferne, le général en chef de l'armée des Assyriens, et voici la draperie sous laquelle il gisait ivre mort. Le Seigneur l'a frappé par la main d'une femme.

16. Oui! Aussi vrai que le Seigneur est vivant, lui qui m'a gardé sur le chemin où j'ai marché, mon visage l'a séduit pour sa perte, mais il ne m'a ni souillée, ni déshonorée par le péché."

17. Tout le monde était saisi de stupeur, on se prosternait, on adorait Dieu et tous ensemble disaient: "Béni sois-tu ô notre Dieu, toi qui en ce jour as réduit à rien les ennemis de ton peuple!

18. Osias lui dit: "Tu es bénie, ma fille, par le Dieu Très-Haut, plus que toutes les femmes de la terre! Béni soit le Seigneur Dieu, Créateur du ciel et de la terre, qui a fait réussir ton projet: tu as donc tranché la tête du chef de nos ennemis!

19. Désormais tous ceux qui voudront rappeler les exploits de Dieu auront présente à l'esprit ton espérance.

20. Que Dieu te comble d'honneurs et de toutes sortes de biens, car tu as su risquer ta propre vie pour notre race humiliée, tu nous as sauvé de la ruine en faisant de ton mieux les oeuvres de notre Dieu." Tout le peuple répondit: "Amen! Amen!"



Livros sugeridos


“Lembre-se de que os santos foram sempre criticados pelas pessoas deste mundo, e puseram sob seus pés o mundo e as suas máximas .” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.