aaaaa

1. Elihou prit encore la parole:

2. Voyons, Job, crois-tu vraiment avoir raison et pouvoir te justifier devant Dieu quand tu lui dis: "Que t'importe, qu'est-ce que cela te fait si je pèche?"

4. Eh bien, je veux t'en dire quelque chose, et à tes amis en même temps.

5. Lève les yeux vers le ciel et regarde: vois ces nuages bien au-dessus de toi!

6. Donc, si tu pèches, atteins-tu le Très-Haut? Tu auras beau l'offenser, que peux-tu lui faire?

7. De même si tu es juste, que lui apportes-tu, quel cadeau lui fais-tu?

8. Tu ne nuis qu'à celui qui comme toi est humain, tes vertus valent pour des hommes.

9. Les hommes crient sous le poids de l'oppression, ils appellent au secours quand les grands les oppriment.

10. Mais disent-ils: "Où est le Dieu qui nous a faits, celui qui fait chanter les nuits,

11. celui qui nous instruit par les bêtes de la terre et par l'oiseau du ciel nous livre la sagesse?"

12. Voilà pourquoi ils crient et Dieu ne répond pas quand ils subissent les excès des méchants.

13. Tout est inutile! Dieu n'écoute pas, le Puissant regarde ailleurs.

14. Ce sera pire si tu dis que tu ne le vois pas, que tu veux un jugement et que tu l'attends,

15. ou si tu dis que sa colère ne sait pas punir et qu'il n'est guère au courant des injustices.

16. Job veut qu'on l'entende, mais c'est du creux; il multiplie les discours mais il ne sait pas!




“A maior alegria de um pai é que os filhos se amem, formem um só coração e uma só alma. Não fostes vós que me escolhestes, mas o pai celeste que, na minha primeira missa, me fez ver todos os filhos que me confiava”.(P.e Pio) São Padre Pio de Pietrelcina