1. Si tu veux revenir, Israël, reviens vers moi - parole de Yahvé. Si tu enlèves tes Ordures de devant moi, tu ne t'égareras plus sur le chemin!

2. Si tu proclames: "Yahvé est vivant!" avec sincérité, droiture et justice, alors tu seras pour les nations une bénédiction, tu seras leur gloire.

3. Car voici ce que dit Yahvé aux hommes de Juda et de Jérusalem: Travaillez la terre laissée à l'abandon, ne semez pas au milieu des épines.

4. Faites-vous la circoncision de Yahvé: enlevez de vos coeurs vos idoles, hommes de Juda et habitants de Jérusalem, sinon ma colère tombera comme un feu sur vos actions mauvaises, elle brûlera et personne n'éteindra.

5. Proclamez-le dans Juda, annoncez-le dans Jérusalem, faites sonner la trompette dans le pays, criez de toutes vos forces: "Qu'on se rassemble et se réfugie dans les villes fortifiées!"

6. Dressez un signal du côté de Sion, sauvez-vous, ne vous arrêtez pas! Car du nord je fais venir un malheur, une véritable catastrophe.

7. Le lion est sorti de sa tanière, le destructeur des nations s'est mis en route, il a quitté sa place pour faire de ton pays un désert et laisser tes villes en ruines, sans habitants.

8. Il faut vous habiller de sacs, pleurer et vous lamenter, car la colère de feu de Yahvé ne s'est pas détournée de nous.

9. En ce temps-là - parole de Yahvé - le roi et les princes perdront leur assurance, les prêtres seront déconcertés et les prophètes stupéfaits.

10. Alors ils diront: "Ah, Seigneur Yahvé, tu as vraiment trompé ce peuple et Jérusalem quand tu disais: Vous aurez la paix! Car l'épée vient pour les frapper à mort."

11. En ce temps-là on dira à ce peuple et à Jérusalem: "Un vent brûlant arrive droit des collines du désert sur la ville de mon peuple; mais ce n'est pas pour vanner ou pour nettoyer."

12. - "C'est un vent menaçant que je vous envoie, c'est mon tour maintenant de parler et de les juger."

13. "Voyez ce nuage qui fonce sur nous! Ses chars sont pareils à l'ouragan, ses chevaux plus rapides que l'aigle; malheur à nous, nous sommes perdus!"

14. Si tu veux être sauvée, Jérusalem, enlève de ton coeur la méchanceté. Combien de temps encore garderas-tu ces pensées coupables dans ton coeur?

15. Une voix se fait entendre depuis Dan; depuis la montagne d'Ephraïm elle annonce le malheur:

16. "Avertissez Juda, faites savoir à Jérusalem que ses ennemis arrivent d'un pays lointain. Déjà ils poussent leurs cris de guerre face aux villes de Juda,

17. et comme les gardiens d'un champ, ils encerclent le pays." C'est qu'il s'est révolté contre moi - parole de Yahvé.

18. Voilà le résultat de ta conduite et de tes actions, vois comme ton mal est amer; il t'a frappée en plein coeur.

19. O mes entrailles, mes entrailles! Comme je souffre au plus profond de moi-même! Mon coeur s'agite et je ne peux me taire. N'entends-tu pas, ô mon âme, le son de la trompette et le cri de guerre?

20. On annonce ruine sur ruine, car tout le pays est dévasté; mes tentes sont emportées d'un seul coup, et mes refuges en un instant.

21. Combien de temps encore verrai-je les drapeaux? Combien de temps encore entendrai-je le son de la trompette?

22. Oui, mon peuple est fou, ils ne me connaissent pas; ce sont des fils stupides, privés d'intelligence; ils sont adroits pour faire le mal, mais ils ne savent pas faire le bien.

23. J'ai regardé la terre: ce n'était plus qu'un chaos; j'ai regardé les cieux: leur lumière avait disparu.

24. J'ai regardé les montagnes: elles étaient ébranlées; j'ai regardé les collines: toutes chancelaient.

25. J'ai regardé: il n'y avait plus d'hommes, tous les oiseaux du ciel s'étaient enfuis.

26. J'ai regardé: le verger était devenu un désert et toutes les villes étaient détruites. Cela venait de Yahvé, du feu de sa colère.

27. Car voici ce qu'a dit Yahvé: "Tout le pays sera ravagé; cependant je ne le détruirai pas complètement."

28. C'est pourquoi la terre est en deuil et les cieux là-haut se sont obscurcis, parce que je l'ai dit et je l'ai décidé: je ne le regretterai pas, je ne reviendrai pas en arrière."

29. Le cavalier, l'archer, avec leurs cris ont mis toute la ville en fuite, on gagne les bois, on grimpe sur les rochers, les villes sont abandonnées, vidées de leurs habitants.

30. Et toi, la dévastée, que vas-tu faire? Tu peux t'habiller de pourpre, te couvrir de bijoux d'or, et te farder le tour des yeux; toute cette beauté ne servira de rien. Tes amants n'y feront pas attention car c'est à ta vie qu'ils en veulent.

31. Oui, j'entends des cris, comme ceux de la femme en travail, cris de souffrance comme ceux d'une femme pour un premier enfant; c'est la fille de Sion qui gémit et tend les mains: "Malheur à moi, je succombe sous les coups des assassins!"



Livros sugeridos


“Padre Pio disse a um filho espiritual: Trabalhe! Ele perguntou: No que devo trabalhar, Padre? Ele respondeu: Em amar sempre mais a Jesus!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.