1. On sait que Melquisédek, roi de Salem, prêtre du Dieu Très-haut, vint à la rencontre d'Abraham qui rentrait de sa victoire sur les rois. Il le bénit

2. et Abraham lui donna la dîme de tout ce qu'il ramenait. Melquisédek signifie Roi de Justice, et il est roi de Salem, ce qui signifie Roi de Paix.

3. Pour lui on ne parle pas de père ni de mère ou d'ancêtres; on ne mentionne ni commencement ni fin de ses jours. Voilà bien le prêtre qui demeure à jamais, vraie figure du Fils de Dieu.

4. Imaginez quel peut être cet homme à qui notre ancêtre Abraham donne la dîme de tout ce qu'il ramène.

5. Selon la Loi, il n'y a que les prêtres de la tribu de Lévi qui puissent se faire donner la dîme par tout le peuple, c'est-à-dire par leurs frères qui sont comme eux du sang d'Abraham.

6. Mais ici un homme qui n'est pas de leur descendance se fait donner la dîme par Abraham et bénit celui qui porte les promesses.

7. Sans aucun doute, c'est le supérieur qui bénit l'inférieur.

8. Dans le premier cas, ce sont des hommes mortels qui reçoivent les dîmes; mais lui, ici, on ne le voit que vivant.

9. Mieux encore: si Abraham a payé la dîme, Lévi aussi, le receveur des dîmes, a payé avec lui,

10. car il était en germe dans son ancêtre Abraham au moment ou Melquisédek le rencontra.

11. Le sacerdoce des lévites est à la base des institutions d'Israël, mais ils ne sont pas capables de le mener à la vraie sainteté. Sinon, faudrait-il en venir à un sacerdoce dans la ligne de Melquisédek et non plus dans la ligne d'Aaron?

12. C'est donc qu'on change le sacerdoce, et il faut aussi changer la Loi.

13. On sait que Jésus, puisque nous parlons de lui, appartenait à une tribu dont les hommes ne servent pas à l'autel.

14. Notre Seigneur était originaire de Juda, comme tout le monde sait, et Moïse n'a pas mentionné cette tribu à propos des prêtres.

15. Cette installation d'un autre prêtre à la ressemblance de Melquisédek est plus frappante encore

16. du fait qu'il ne le devait pas à des qualités humaines exigées par la loi: Jésus est bien devenu prêtre, mais il le devait à la vie qui n'a pas de fin.

17. Car il est bien dit: C'est pour toujours que tu es prêtre dans la ligne de Melquisédek.

18. On remplace donc l'ancienne Loi parce qu'elle est devenue inefficace et inutile

19. (cette Loi n'a rien amené de définitif), et en même temps on nous apporte une espérance bien meilleure: nous arriverons jusqu'à Dieu.

20. Les autres prêtres n'étaient pas garantis par un serment, mais cette fois il y a un serment.

21. Dieu lui a fait ce serment: Le Seigneur l'a juré et ne reviendra pas sur sa parole: Tu es prêtre pour toujours.

22. C'est la preuve que Jésus vient avec une bien meilleure alliance.

23. Les prêtres se succédaient l'un à l'autre car la mort les empêchait de durer.

24. Lui, au contraire, demeure pour les siècles et personne ne peut lui enlever le sacerdoce;

25. et il est capable de donner le salut définitif à ceux qui par lui vont à Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

26. C'est bien ainsi que devait être notre Grand-prêtre: saint, sans défaut ni reproche. Il devait être retiré du monde des pécheurs et placé plus haut que les cieux.

27. A la différence des grands-prêtres, il n'a pas à offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés et ensuite pour le peuple. Pour le peuple, il ne l'a fait qu'une fois, quand il s'est offert lui-même.

28. La Loi établit comme grands-prêtres des hommes pleins de faiblesse; mais après la Loi, le serment installe le Fils, parfait, et pour toujours.



Livros sugeridos


“Deus é servido apenas quando é servido de acordo com a Sua vontade.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.