1. Dans ce temps-là Juda se sépara de ses frères et se rendit chez un certain Hira d'Adoullam.

2. Là il fit connaissance de la fille d'un Cananéen nommé Choua, il l'épousa et s'unit à elle.

3. Elle devint enceinte et donna le jour à un fils qu'elle appela Er.

4. De nouveau elle fut enceinte et donna le jour à un fils qu'elle appela Onan.

5. Plus tard elle donna encore le jour à un fils qu'elle appela Chéla. Elle le mit au monde à Kézib.

6. Juda prit pour son premier-né Er, une femme du nom de Tamar.

7. Mais Er, le premier-né de Juda, déplut à Yahvé et Yahvé le fit mourir.

8. Juda dit alors à Onan: "Va vers la femme de ton frère et remplis envers elle ton devoir de beau-frère: donne un descendant à ton frère."

9. Mais Onan savait que cet enfant ne serait pas pour lui, aussi, quand il s'unissait à la femme de son frère, il se retirait et se souillait à terre pour ne pas donner de descendance à son frère.

10. En agissant ainsi il déplut à Yahvé qui le fit mourir lui aussi.

11. Alors Juda dit à sa belle-fille Tamar: "Retourne vivre chez ton père comme une veuve, le temps que mon fils Chéla ait grandi." Il se disait en effet: "Je ne veux pas que celui-ci meure comme ses frères." Tamar s'en retourna donc chez son père.

12. Après de longs jours, la femme de Juda, fille de Choua, mourut. Les jours de deuil étant passés, Juda monta à Timna avec Hira, son ami d'Adoullam, pour voir ses tondeurs de brebis.

13. On l'annonça à Tamar: "Voici que ton beau-père monte à Timna pour tondre son petit bétail."

14. Aussitôt elle ôta ses habits de veuve, se couvrit d'un voile et, ainsi voilée, elle s'assit à l'entrée d'Enayim sur la route de Timna. C'est que Tamar voyait qu'on ne lui avait pas donné Chéla qui pourtant avait grandi.

15. Quand Juda la vit avec son visage voilé, il la prit pour une prostituée.

16. Ne sachant pas que c'était sa belle-fille, il s'approcha d'elle sur la route et lui dit: "Laisse-moi coucher avec toi". Elle lui répondit: "Que me donneras-tu pour coucher avec moi?"

17. Il lui dit: "Je te donnerai un chevreau de mon troupeau." Elle répondit: "Quel gage me donneras-tu en attendant de l'envoyer?"

18. Juda lui dit: "Quel gage veux-tu que je te donne?" "Le sceau que tu portes au cou avec son cordon, répondit elle, ainsi que le bâton que tu as dans la main." Il les lui donna et coucha avec elle: il la laissa enceinte.

19. Quand elle s'en retourna, elle ôta son voile et reprit ses habits de veuve.

20. Juda envoya le chevreau par son ami d'Adoullam afin de reprendre les gages de la main de la femme, mais celui-ci ne la trouva pas.

21. Il interrogea les gens de l'endroit: "Où est la prostituée qu'on voyait sur la route à Enayim?" Ils répondirent: "Il n'y a jamais eu de prostituée ici!"

22. Il revint donc vers Juda et lui dit: "Je ne l'ai pas trouvée, et même les gens de l'endroit m'ont dit: Il n'y a jamais eu de prostituée ici."

23. Juda lui répondit: "Qu'elle garde tout pour elle, cela vaut mieux pour nous que d'être tournés en ridicule. Tu ne l'as peut-être pas trouvée, mais moi, j'ai bien envoyé le chevreau!"

24. Or voici que trois mois plus tard on avertit Juda: "Ta belle-fille Tamar s'est prostituée; la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution." Juda répondit: "Faites-la sortir et qu'elle soit brûlée!"

25. Comme on l'emmenait, elle envoya dire à son beau-père: "Je suis enceinte de l'homme à qui appartiennent ces objets. Reconnais à qui appartiennent ce sceau et son cordon ainsi que ce bâton."

26. Juda les reconnut et dit: "Elle est plus juste que moi, car je ne lui ai pas donné mon fils Chéla." Mais ensuite il n'eut plus de rapports avec elle.

27. Quand arriva le temps où elle devait accoucher, il y avait deux jumeaux dans son ventre.

28. Tandis qu'elle accouchait, l'un d'eux sortit une main; l'accoucheuse la prit et y attacha un fil de couleur rouge en disant: "Celui-ci est sorti le premier."

29. Mais il rentra sa main et c'est son frère qui sortit. Elle dit alors: "Quelle brèche tu as faite!" Et l'on donna à l'enfant le nom de Farès.

30. Ensuite sortit son frère qui avait à sa main le fil rouge; on lui donna le nom de Zérakh.



Livros sugeridos


“Para consolar uma alma na sua dor, mostre todo o bem que ela ainda pode fazer”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.