1. En la trentième année, le cinquième jour du quatrième mois, alors que j'étais parmi les déportés sur le bord du fleuve Kébar, les cieux s'ouvrirent et je vis des visions de Dieu.

2. Le cinquième jour du mois, en la cinquième année de la déportation du roi Joiakin,

3. la parole de Yahvé fut adressée au prêtre Ezéquiel fils de Bouzi, au pays des Kaldéens, sur les bords du fleuve Kébar. La main de Yahvé fut sur moi.

4. Je regardai: un vent de tempête venait du nord. Je vis une grande nuée: là un feu fulgurant s'environnait de lumière, et tout au centre c'était comme du métal incandescent.

5. Au milieu du feu il y avait quatre êtres vivants, tous les quatre semblables.

6. Chacun avait quatre faces et quatre ailes.

7. Leurs jambes étaient droites, avec des sabots comme ceux des boeufs; elles brillaient comme le bronze poli.

8. Sous leurs ailes ils avaient (sur les quatre côtés) des mains d'hommes. Leurs ailes à tous les quatre

9. se touchaient de l'un à l'autre. Ils n'avaient pas à se tourner dans leur marche: ils allaient droit devant une de leurs faces.

10. Leur face était semblable à celle d'un homme, mais les quatre avaient aussi une face de lion à droite, les quatre avaient une face de taureau à gauche et les quatre avaient une face d'aigle.

11. Leurs ailes étaient déployées vers le haut; chacun avait deux ailes qui rejoignaient celles de ses compagnons et deux ailes qui lui couvraient le corps.

12. Chacun d'eux allait droit devant une de ses faces, ils allaient là où l'esprit les poussait et ne se tournaient pas en marchant.

13. Entre les êtres il y avait comme des charbons ardents: on aurait dit un ballet de torches entre ces êtres; le feu illuminait, et du feu jaillissaient des éclairs.

14. Ces êtres allaient et venaient comme l'éclair.

15. Regardant bien ces êtres, je vis une roue à terre à côté de chacun des quatre.

16. Ces roues scintillaient comme des pierres précieuses; toutes les quatre avaient la même forme. Chaque roue était double: on aurait dit deux roues entrecroisées.

17. De cette façon elles pouvaient avancer dans les quatre directions, elles n'avaient pas à se tourner.

18. Leur jante était de grande taille et d'aspect terrifiant, car les quatre avaient des yeux tout autour.

19. Lorsque les êtres avançaient, les roues avançaient à côté d'eux, lorsque les êtres s'élevaient de terre, les roues aussi s'élevaient.

20. Les êtres allaient là où l'Esprit voulait, et les roues y allaient aussi, car l'esprit qui était dans l'être était aussi dans les roues.

21. Quand ils avançaient, elles avançaient; quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient; quand ils s'élevaient de terre, les roues s'élevaient également, car l'esprit de l'être était aussi celui des roues.

22. Par-dessus les êtres on voyait comme une plate-forme de cristal resplendissant;

23. sous la plate-forme leurs ailes se dressaient parallèles l'une à l'autre.

24. J'entendis alors le bruit de leurs ailes, comme le bruit des grandes eaux, comme la voix du Dieu Tout-Puissant. Lorsqu'ils marchaient, c'était un bruit de tempête, comme le vacarme d'une foule; lorsqu'ils s'arrêtaient, ils repliaient leurs ailes.

25. J'entendis un bruit au-dessus de la plate-forme qui était par-dessus leur tête.

26. Je vis comme une pierre de saphir en forme de trône, et sur cette forme de trône un être ayant une apparence humaine dans sa partie supérieure.

27. Je le vis comme entouré de métal incandescent, plongé dans le feu, et depuis ce qui était comme ses reins et au-dessous, ce n'était que du feu qui projetait de la lumière.

28. La lumière qui l'entourait avait l'aspect de l'arc qu'on voit dans les nuages aux jours de pluie. Cette vision était une image de la Gloire de Yahvé, quand je la vis je tombai la face contre terre; j'entendis alors une voix qui me parlait.



Livros sugeridos


“Se quiser me encontrar, vá visitar Jesus Sacramentado; eu também estou sempre lá.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.