1. Ce jour même, le roi Assuérus donna à la reine Esther la maison d'Aman, l'ennemi des Juifs, et Mardochée vint se présenter devant le roi, car Esther avait révélé au roi ce qu'il était pour elle.

2. Le roi enleva son anneau qu'il avait repris à Aman et le donna à Mardochée. Pour sa part, Esther confia à Mardochée la direction de la maison d'Aman.

3. De nouveau, Esther parla au roi, elle tomba à ses pieds, pleura et le supplia de faire échouer la méchante entreprise d'Aman, descendant d'Agag, et les projets qu'il avait formés contre les Juifs.

4. Le roi tendit à Esther son sceptre d'or; Esther se releva et resta debout devant le roi.

5. Elle lui dit: "Si le roi le juge bon, et si j'ai trouvé grâce à ses yeux, si cela paraît juste au roi et s'il a de l'amitié pour moi, qu'il écrive pour annuler les lettres écrites par Aman, fils d'Amdata, descendant d'Agag. Car il a écrit de mettre à mort tous les Juifs qui se trouvent dans les provinces du royaume.

6. Comment pourrais-je voir le malheur prêt à tomber sur mon peuple? Comment pourrais-je voir la destruction de ma race?"

7. Le roi Assuérus répondit à la reine Esther et au Juif Mardochée: "J'ai donné à Esther la maison d'Aman et lui on l'a pendu pour s'en être pris aux Juifs.

8. Ecrivez donc vous-mêmes au sujet des Juifs, au nom du roi, comme vous le jugerez bon, et signez avec l'anneau royal, car une lettre écrite au nom du roi et signée avec l'anneau royal, ne peut être annulée."

9. On rassembla donc les secrétaires du roi le vingt-troisième jour du troisième mois (c'est le mois de Sivan) et l'on écrivit sous la dictée de Mardochée, aux Juifs, aux gouverneurs, aux fonctionnaires, aux responsables des provinces, depuis l'Inde jusqu'à l'Ethiopie. On écrivit aux cent vingt-sept provinces, à chaque province selon son écriture, à chaque peuple selon sa langue, et aux Juifs selon leur écriture et leur langue.

10. On écrivit au nom du roi Assuérus, on signa avec l'anneau royal et on confia les lettres à des cavaliers qui montaient des chevaux des écuries royales.

11. Par ces lettres le roi autorisait les Juifs, dans chaque ville, à se rassembler et à défendre leurs vies. Ils pourraient massacrer, tuer et exterminer avec femmes et enfants, tous ceux qui les attaqueraient par les armes, dans quelque province que ce soit; et ils pillerait leurs biens.

12. Ce serait le même jour pour toutes les provinces du royaume d'Assuérus, le treizième jour du douzième mois (c'est le mois d'Adar).

13. Une copie de cette lettre devait être donnée dans chaque province et portée à la connaissance de tous les peuples; au jour dit les Juifs se tiendraient prêts pour se venger de leurs ennemis.

14. Les messagers à cheval de l'état partirent aussitôt pour exécuter sans retard l'ordre du roi. La loi fut publiée également dans la forteresse de Suse.

15. Mardochée sortit de chez le roi avec un vêtement royal violet et blanc, une grande couronne d'or et un manteau de lin et de pourpre, et dans la ville de Suse ce fut la fête et la joie.

16. Pour les Juifs, ce n'était que joie débordante, bonheur, fête et gloire.

17. A mesure que parvenaient, dans chaque province et dans chaque ville, l'ordre du roi et son décret, ce n'étaient pour les Juifs que joie, fête, banquets et festivités de toute sorte. Bien des gens parmi le peuple du pays se firent Juifs, car ils avaient la crainte des Juifs.



Livros sugeridos


“Há alegrias tão sublimes e dores tão profundas que não se consegue exprimir com palavras. O silêncio é o último recurso da alma, quando ela está inefavelmente feliz ou extremamente oprimida!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.