1. En la troisième année de Cyrus roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, appelé Baltassar: une parole sûre qui se référait à une grande épreuve. Daniel comprit la parole et reçut l'explication de la vision.

2. En ce temps-là, moi Daniel, je faisais un deuil de trois semaines.

3. Pendant ces trois semaines je n'ai pas mangé de bons plats, je me suis privé de viande et de vin et j'ai renoncé à tout parfum.

4. Le vingt-quatrième jour du premier mois j'étais au bord du grand fleuve, le Tigre.

5. Comme je levais les yeux, je vis un homme habillé de lin qui portait une ceinture d'or brillant.

6. Son corps semblait de pierres précieuses, son visage avait l'aspect de l'éclair, ses yeux étaient comme des lampes de feu, ses bras et ses jambes avaient l'éclat du bronze poli et ses paroles résonnaient comme le vacarme d'une foule.

7. Moi, Daniel, j'étais seul à contempler cette vision; les hommes qui étaient avec moi n'avaient rien vu, mais une grande frayeur s'abattit sur eux et ils coururent se cacher.

8. Je restai seul à contempler cette grande vision. J'étais là sans forces, mon visage avait changé de couleur et j'avais perdu tous mes moyens.

9. J'entendis ce qu'on disait et en l'entendant je tombai évanoui le visage contre terre.

10. Alors une main me toucha et me fit trembler de tous mes membres.

11. L'homme me dit: "Daniel, prends au sérieux les paroles que je te dis et tiens-toi debout; j'ai été envoyé vers toi car tu es aimé de Dieu." Quand il m'eut parlé ainsi, je pus me tenir debout bien que tremblant.

12. Puis il ajouta: "N'aie pas peur, Daniel, car depuis le premier jour où tu as pris à coeur de comprendre et de t'humilier sous le regard de ton Dieu, tes paroles ont été entendues et c'est pour cela que je suis venu en personne."

13. Le prince du royaume de Perse m'a résisté pendant vingt et un jours, mais Michel, l'un des premiers princes, est venu à mon aide; je l'ai laissé lutter contre le roi de Perse

14. et je suis venu t'expliquer ce qui adviendra à ton peuple à la fin des jours. Car cette vision encore est pour ces jours-là."

15. A ces mots j'ai baissé la tête vers le sol et je suis resté sans parole.

16. Mais un person nage d'allure humaine me toucha les lèvres. J'ouvris la bouche pour parler et je dis à celui qui se tenait devant moi: "Mon seigneur, cette vision m'a rempli d'angoisse et m'a fait perdre tous mes moyens.

17. Je ne suis que le serviteur de mon seigneur, comment pourrais-je parler à mon seigneur alors que je suis sans forces et que le souffle me manque?"

18. De nouveau, le personnage qui ressemblait à un homme me toucha et me réconforta.

19. Il me dit: "N'aie pas peur, toi qui es aimé de Dieu, que la paix soit avec toi. Courage, courage!" Et pendant qu'il me parlait, je sentais mes forces qui revenaient. Je lui dis: "Que mon seigneur parle encore, car il m'a réconforté."

20. -

21. Il ajouta: "Sais-tu pourquoi je venu vers toi? Je vais t'annoncer ce qui est écrit dans le livre de vérité. Et puis je retournerai combattre le prince de Perse et ensuite viendra le prince de Yavan; personne ne m'aide contre eux sinon Michel, votre prince.



Livros sugeridos


“Para mim, Deus está sempre fixo na minha mente e estampado no meu coração.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.