1. Le Choeur: Où s'en est-il allé, ton aimé, -ô la plus belle des femmes- où s'est-il dirigé, ton aimé, pour que nous le cherchions avec toi?

2. ELLE: Mon aimé est descendu à son jardin, à ses parterres de plantes odorantes; il fait paître le troupeau dans son jardin, il y cueille des lis.

3. Je suis à mon aimé, et mon aimé à moi, lui qui mène le troupeau parmi les lis.

4. LUI: Tu es belle, ô mon amour, comme Tirsa, gracieuse comme Jérusalem.

5. Détourne de moi tes yeux, ils m'ont ensorcelé. Tes boucles sont un troupeau de chèvres qui s'accrochent aux pentes de Galaad;

6. tes dents sont des brebis tondues qui remontent toutes blanches du lavoir; chacune a sa jumelle, pas une ne l'a perdue.

7. Tes joues, sous ton voile, sont les moitiés d'un fruit vermeil.

8. Les reines sont soixante, les favorites quatre-vingts, les filles, innombrables:

9. unique est ma colombe, ma parfaite! Elle est unique pour sa mère, la préférée de celle qui l'a enfantée. Les filles, en la voyant, l'ont dite bienheureuse, reines et favorites proclament ses louanges:

10. "Qui est celle-ci dont l'aurore se lève, belle comme la lune, flamboyante comme soleil en son midi, redoutable comme une armée bien ordonnée?"

11. Au jardin des noyers je suis descendu, pour voir si cela pousse dans la vallée, pour voir si la vigne bourgeonne, si les grenadiers sont en fleur.

12. Et je ne sais, d'un coup, cela m'est venu: j'ai pris la tête des chars de mon peuple!



Livros sugeridos


“O medo excessivo nos faz agir sem amor, mas a confiança excessiva não nos deixa considerar o perigo que vamos enfrentar”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.