1. Ils n'avaient pas fini de parler au peuple quand ils furent pris à partie par les prêtres, le chef de la police du Temple et les Sadducéens.

2. Tout ce monde était très contrarié parce que les apôtres affirmaient la résurrection des morts à propos de Jésus.

3. Ils furent arrêtés et mis sous les verrous en attendant le lendemain, car il était déjà tard.

4. Mais beaucoup de ceux qui avaient écouté leurs paroles crurent. Le nombre des hommes s'éleva à cinq mille.

5. Le lendemain ils furent appelés par les chefs, les Anciens et les maîtres de la Loi de Jérusalem.

6. Le grand-prêtre Anne était là, et aussi Caïphe, Jean, Alexandre et tous ceux qui étaient de la famille des grands-prêtres.

7. Ils firent avancer les apôtres au milieu d'eux et les interrogèrent: "Avec quelle force avez-vous fait cela, vous? Avec quelle puissance supérieure?"

8. Alors Pierre, rempli de l'Esprit Saint, leur dit ceci:

9. "Chefs du peuple et Anciens, on nous demande aujourd'hui des explications pour avoir guéri un infirme. Comment a-t-il été rétabli?

10. Sachez-le tous, et avec vous tout le peuple d'Israël: c'est grâce au Nom de Jésus de Nazareth, le Messie que vous avez crucifié et que Dieu a relevé d'entre les morts.

11. Il est la pierre dont les constructeurs, c'est-à-dire vous, n'ont pas voulu, et qui est devenue la pierre d'angle.

12. Le salut ne se trouve en aucun autre. Aucun autre Nom sous le ciel n'a été donné aux hommes par lequel nous devrions être sauvés."

13. Tous purent apprécier l'assurance de Pierre et de Jean; ils étaient étonnés, voyant que c'étaient des hommes sans études ni préparation. Mais, on le savait, ils avaient été avec Jésus.

14. Les chefs voyaient debout à côté d'eux l'homme qui avait été guéri, de sorte qu'ils ne pouvaient rien dire.

15. Ils donnèrent donc l'ordre de les faire sortir de la salle du Conseil pendant qu'eux-mêmes délibéraient.

16. Ils se posèrent la question: "Qu'est-ce que nous allons faire avec ces hommes? Pour tous les habitants de Jérusalem il est clair qu'un miracle peu ordinaire s'est réalisé par leurs mains, et nous ne pouvons pas le nier.

17. Empêchons cependant que cela fasse du bruit dans le peuple: faisons-leur des menaces pour le cas où ils proclameraient encore ce nom devant qui que ce soit."

18. Ils firent donc rappeler les apôtres et ils leur dirent de façon péremptoire de ne donner aucun enseignement au nom de Jésus et de ne pas le nommer.

19. Alors Pierre et Jean leur répondirent: "Dites-nous s'il est meilleur devant Dieu de vous obéir à vous plutôt qu'à Dieu.

20. Nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu."

21. On les menaça de nouveau, puis on les relâcha. On ne voyait pas comment les punir à cause du peuple, car tous rendaient gloire à Dieu à la suite de cet événement:

22. l'homme qui avait bénéficié de cette guérison miraculeuse était âgé en effet de plus de quarante ans.

23. Une fois relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et racontèrent tout ce que les chefs des prêtres et les Anciens leur avaient dit.

24. En entendant cela, les autres élevèrent la voix vers Dieu avec un bel ensemble. Ils dirent: "Maître, c'est toi qui as fait le ciel et la terre avec tout ce qui s'y trouve,

25. et tu as dit par la bouche de notre père David, ton serviteur: Pourquoi tout ce tapage des nations? Voyez ces peuples et leur projet fou.

26. Les rois de la terre se sont alliés, les grands chefs se sont soulevés contre le Seigneur et contre son Christ.

27. C'est bien vrai qu'il y a eu un complot dans cette ville contre ton saint serviteur Jésus que tu avais consacré: Hérode et Ponce Pilate, les païens et les peuples d'Israël.

28. Ils n'ont fait que réaliser ce que toi-même avais décidé et préparé.

29. Maintenant donc, Seigneur, vois leurs menaces et donne à tes serviteurs de dire ta parole avec assurance,

30. alors que tu frappes un grand coup et que surviennent des guérisons, des miracles et des prodiges par le Nom de Jésus, ton saint serviteur."

31. A ce moment de leur prière, le sol trembla là où ils étaient réunis. Tous furent remplis de l'Esprit Saint et ils se mirent à proclamer la parole de Dieu avec assurance.

32. La multitude des croyants n'avait qu'un coeur et une âme; aucun d'eux ne considérait comme sien ce qui lui appartenait, mais ils mettaient tout en commun.

33. Avec beaucoup de force les apôtres rendaient témoignage à la résurrection du Seigneur Jésus: c'était pour tous un temps de grâce exceptionnel.

34. Aucun d'entre eux n'était dans le besoin, car tous ceux qui avaient des champs, des maisons, les vendaient et apportaient l'argent de la vente.

35. Ils le déposaient aux pieds des apôtres et on le répartissait selon les besoins de chacun.

36. C'est ce que fit Joseph, un Lévite originaire de Chypre que les apôtres surnommèrent Barnabé, c'est-à-dire: Notre Consolation.

37. Il vendit un champ dont il était propriétaire, apporta le prix de la vente et le déposa aux pieds des apôtres.



Livros sugeridos


“Na igreja se fala somente com Deus.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.