1. Suivez mon exemple comme je suis celui du Christ.

2. Je vous félicite parce que vous m'êtes fidèles en tout et vous gardez les traditions que je vous ai transmises.

3. Pourtant j'aimerais vous rappeler que pour tout homme le Christ est la tête, tandis que pour la femme, c'est l'homme qui est la tête - et pour le Christ, Dieu est la tête.

4. Quand l'homme prie ou prophétise avec la tête couverte, il déshonore sa tête.

5. Mais quand la femme prie ou prophétise sans se couvrir la tête, elle déshonore sa tête: ce n'est pas mieux que de se faire tondre.

6. Elle ne veut pas se couvrir la tête: qu'elle aille donc se faire tondre! Quelle femme n'aurait honte d'aller les cheveux coupés ou rasés? Alors, qu'elle se couvre la tête.

7. L'homme n'a pas à se couvrir la tête, car il est l'image et la gloire de Dieu; la femme, par contre, est la gloire de l'homme.

8. Car c'est la femme qui vient de l'homme, non l'homme de la femme,

9. et l'homme n'a pas été créé pour la femme mais la femme pour l'homme.

10. C'est pourquoi la femme doit garder sur sa tête un signe de sa dépendance; sinon, que penseraient les anges?

11. C'est vrai que, dans le Seigneur, la femme n'existe pas sans l'homme, et l'homme n'existe pas sans la femme,

12. et si la femme a été tirée de l'homme, l'homme aussi vient de la femme, et tout vient de Dieu.

13. Pensez-y vous-mêmes. Est-ce vraiment convenable quand une femme prie Dieu avec la tête découverte?

14. L'ordre naturel vous enseigne que c'est une honte pour un homme de porter une coiffure efféminée.

15. Une femme, par contre, est fière de sa coiffure: sa coiffure lui tient lieu de voile.

16. Mais maintenant, si quelqu'un aime discuter, qu'il sache que nous n'acceptons pas cette coutume, et pas davantage les Eglises de Dieu.

17. Et puisque je suis en train de faire des reproches, je ne vous félicite pas pour vos rencontres qui vous font plus de mal que de bien.

18. Tout d'abord on me dit que lorsque vous vous réunissez en Eglise vous êtes divisés, et je le crois en partie.

19. Il faudra qu'un jour on voie chez vous différents partis, et alors on saura sur qui on peut compter chez vous.

20. Donc, quand vous vous réunissez et mangez, cela n'est guère un repas du Seigneur.

21. Chacun prend les devants pour manger son propre repas; l'un s'enivre et l'autre reste sur sa faim.

22. Vous avez vos maisons: ne pouvez-vous pas manger et boire chez vous? Ou vous moquez-vous de l'Eglise de Dieu et voulez-vous insulter ceux qui n'ont rien? Que puis-je vous dire? Vous féliciter? Pour cela sûrement pas.

23. Je vous ai moi-même transmis ce que j'avais reçu et qui venait du Seigneur: la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain,

24. rendit grâce et le partagea en disant: "Ceci est mon corps donné pour vous, faites ceci en mémoire de moi."

25. De même pour le calice après le repas; il dit: "Ce calice est la nouvelle alliance grâce à mon sang. Toutes les fois que vous la boirez, vous le ferez en mémoire de moi."

26. Voyez donc: toutes les fois que vous mangez ce pain et buvez ce calice, vous proclamez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.

27. Si quelqu'un manque de respect quand il mange le pain ou boit le calice du Seigneur, il pèche contre le corps et le sang du Seigneur.

28. Que chacun donc fasse son examen avant de manger le pain et boire le calice.

29. Car s'il ne reconnaît pas le corps, il mange et boit sa propre condamnation.

30. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle plusieurs d'entre vous sont en mauvaise santé ou sont malades, et quelques-uns sont morts.

31. Si nous faisions notre propre examen, nous ne serions pas jugés.

32. Mais le Seigneur nous juge et nous corrige pour que nous ne soyons pas condamnés avec ce monde.

33. Donc, frères, quand vous vous réunissez pour prendre le repas, attendez-vous les uns les autres.

34. Celui qui est affamé peut manger chez lui; mais ne vous réunissez pas pour vous mettre en mauvaise situation. Tout le reste, j'y mettrai ordre quand je viendrai.



Livros sugeridos


“Uma Missa bem assistida em vida será mais útil à sua salvação do que tantas outras que mandarem celebrar por você após sua morte!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.