8. Je considérais les cornes, et voici qu'une autre corne, petite, s'éleva au milieu d'elles, et trois des premières cornes furent arrachées par elle; et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche qui disait de grandes choses.




Livros sugeridos



“Quem te agita e te atormenta é o demônio.Quem te consola é Deus”! São Padre Pio de Pietrelcina