Talált 734 Eredmények: mort

  • Que les prêtres aussi qui s'approchent du Seigneur se sanctifient, de peur qu'Il ne les frappe de mort. (Exode 19, 22)

  • Si quelqu'un frappe un homme avec dessein de le tuer, qu'il soit puni de mort. (Exode 21, 12)

  • Celui qui aura frappé son père ou sa mère sera punit de mort. (Exode 21, 15)

  • Celui qui aura enlevé un homme et l'aura vendu, s'il est convaincu de ce crime, sera puni de mort. (Exode 21, 16)

  • Celui qui aura maudit son père ou sa mère sera puni de mort. (Exode 21, 17)

  • Si des hommes se querellent, et que l'un d'eux ayant frappé une femme enceinte, elle accouche d'un enfant mort, sans qu'elle meure elle-même, il sera obligé de payer ce que le mari de la femme voudra et ce qui aura été ordonné par des arbitres. (Exode 21, 22)

  • S'il y a déjà quelque temps que le boeuf frappait de la corne, et que le maître ne l'ait point renfermé après en avoir été averti, de sorte qu'ensuite il tue un homme ou une femme, le boeuf sera lapidé et le maître puni de mort. (Exode 21, 29)

  • Si le boeuf d'un homme blesse le boeuf d'un autre et qu'il en meure, ils vendront le boeuf qui est vivant et ils en partageront le prix entre eux; ils partageront de même le boeuf mort. (Exode 21, 35)

  • Que si le maître, sachant qu'il y avait déjà quelque temps que son boeuf frappait de la corne, n'a pas eu soin de le garder, il rendra boeuf pour boeuf, et tout le boeuf mort sera pour lui. (Exode 21, 36)

  • Si un voleur est surpris brisant la porte d'une maison ou perçant la muraille pour y entrer, et qu'étant blessé, il en meure, celui qui l'aura blessé ne sera point coupable de sa mort. (Exode 22, 2)

  • Que s'il a tué le voleur en plein jour, il a commis un homicide, et il sera puni de mort. Si le voleur n'a pas de quoi rendre ce qu'il a dérobé, il sera vendu lui-même. (Exode 22, 3)

  • Celui qui aura commis un crime abominable avec une bête sera puni de mort. (Exode 22, 19)


“Uma Missa bem assistida em vida será mais útil à sua salvação do que tantas outras que mandarem celebrar por você após sua morte!” São Padre Pio de Pietrelcina