Talált 862 Eredmények: ville

  • A celte même heure, ii se fit un grand tremblement de terre; la dixième partie de la ville s'écroula, et sept mille hommes périrent dans ce tremblement de terre; les autres, saisis d'effroi, rendirent gloire au Dieu du ciel. (Apocalypse 11, 13)

  • La cuve fut foulée hors de la ville, et il en sortit du sang jusqu'à la hauteur du mors des chevaux, sur un espace de mille six cents stades. (Apocalypse 14, 20)

  • Se tenant à distance, par crainte de ses tourments, ils diront " Malheur ! Malheur! O grande ville, Babylone, ô puissante cité, en une heure est venu ton jugement! " (Apocalypse 18, 10)

  • " Malheur! Malheur ! O grande ville, qui était vêtue de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et qui était richement parée d'or, de pierres précieuses et de perles, en une heure ont été dévastées tant de richesses! " (Apocalypse 18, 16)

  • Et tous les pilotes, et tous ceux qui naviguent vers la ville, les matelots et tous ceux qui exploitent la mer, se tenaient à distance, (Apocalypse 18, 17)

  • et ils s'écriaient en voyant la fumée de son embrasement " Que pouvait-on comparer à cette grande ville?" (Apocalypse 18, 18)

  • Et ils jetaient de la poussière sur leur tête, et ils criaient en pleurant et en se désolant : " Malheur ! Malheur ! La grande ville dont l'opulence a enrichi tous ceux qui avaient des vaisseaux sur la mer, en une heure elle a été réduite en désert ! " (Apocalypse 18, 19)

  • Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et la lança dans la mer, en disant : " Ainsi sera soudain précipitée Babylone, la grande ville, et on ne la retrouvera plus. (Apocalypse 18, 21)

  • Et c'est dans cette ville qu'on a trouvé le sang des prophètes et des saints, et de tous ceux qui ont été égorgés sur ta terre. " (Apocalypse 18, 24)

  • Elles montèrent sur la surface de la terre, et elles cernèrent le camp des saints et la ville bien-aimée; (Apocalypse 20, 8)

  • et il n'y avait plus de mer. Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, une Jérusalem nouvelle, vêtue comme une nouvelle mariée parée pour son époux. (Apocalypse 21, 2)

  • Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, (Apocalypse 21, 10)


“Leve Deus aos doente; valera’ mais do que qualquer tratamento!” São Padre Pio de Pietrelcina