pronađen 1617 Rezultati za: bien-aimés

  • Des femmes ont retrouvé leurs morts, rendus à la vie, mais il en est d'autres qui n'ont pas cherché à sauver leur vie quand ils étaient torturés, parce qu'ils voulaient bénéficier d'une résurrection bien supérieure. (Hébreux 11, 35)

  • Vous souffrez, mais c'est pour votre bien; Dieu vous traite comme des fils. Quel fils n'est pas corrigé par son père? (Hébreux 12, 7)

  • Nous avons accepté que nos pères selon la chair nous corrigent: à bien plus forte raison nous nous soumettrons au Père des esprits pour trouver la vie. (Hébreux 12, 9)

  • Et n'oubliez pas non plus de partager et de faire du bien, car ce sont là des sacrifices qui plaisent à Dieu. (Hébreux 13, 16)

  • Je vous en prie, frères, prenez bien ces paroles d'encouragement; je n'y ajoute que quelques mots. (Hébreux 13, 22)

  • Donc, mes bien aimés, ne vous y trompez pas: (Jacques 1, 16)

  • Voyez, frères bien aimés: chacun doit être prêt à écouter, et ne pas parler tout de suite - et ne pas se mettre tout de suite en colère. (Jacques 1, 19)

  • Ne soyez pas seulement des auditeurs de la parole; passez à l'action, ou bien vous êtes dans l'illusion. (Jacques 1, 22)

  • Je suppose qu'un homme bien habillé entre dans votre salle et il a même une bague en or. Un pauvre entre aussi avec des habits tachés. (Jacques 2, 2)

  • Et alors tous vos regards sont pour l'homme bien habillé et vous lui dites: "Prends donc cette bonne place." Quant au pauvre, vous lui dites: "Assieds-toi ici, au bas de l'estrade." (Jacques 2, 3)

  • Dites-moi: Vous faites bien une différence! Et vous jugez à partir de critères pitoyables (Jacques 2, 4)

  • Ecoutez, frères bien aimés: Dieu a choisi les pauvres de ce monde, faisant d'eux les riches de la foi et les héritiers du royaume qu'il promet à ceux qui l'aiment. (Jacques 2, 5)


“Por que a tentação passada deixa na alma uma certa perturbação? perguntou um penitente a Padre Pio. Ele respondeu: “Você já presenciou um tremor de terra? Quando tudo estremece a sua volta, você também é sacudido; no entanto, não necessariamente fica enterrado nos destroços!” São Padre Pio de Pietrelcina