Trouvé 601 Résultats pour: frères

  • et la plupart des frères dans le Seigneur, encouragés par mes liens, on redoublé de hardiesse pour annoncer sans crainte la parole de Dieu. (Philippiens 1, 14)

  • Du reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. ? Vous écrire les mêmes choses ne me coûte pas et à vous cela est salutaire. (Philippiens 3, 1)

  • Pour moi, frères, je ne pense pas l'avoir saisi, mais je ne fais qu'une chose : oubliant ce qui est derrière moi, et me portant de tout moi-même vers ce qui est en avant, (Philippiens 3, 13)

  • Vous aussi, frères, soyez mes imitateurs, et ayez les yeux sur ceux qui marchent suivant le modèle que vous avez en nous. (Philippiens 3, 17)

  • C'est pourquoi, mes chers et bien-aimés frères, me joie et ma couronne, tenez ainsi ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés. (Philippiens 4, 1)

  • Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui est de bonne renommée, s'il est quelque vertu et s'il est quelque louange, que ce soit là l'objet de vos pensées; (Philippiens 4, 8)

  • Saluez en Jésus-Christ tous les saints. Les frères qui sont avec moi vous saluent. (Philippiens 4, 21)

  • aux saints qui sont à Colosses, nos fidèles frères dans le Christ : que la grâce et la paix soient sur vous de la part de Dieu notre Père [et du Seigneur Jésus-Christ] ! (Colossiens 1, 2)

  • Saluez les frères qui sont à Laodicée, ainsi que Nymphas, et l'Eglise qui se réunit dans sa maison. (Colossiens 4, 15)

  • sachant, frères bien-aimés de Dieu, comment vous avez été élus; (1 Thessaloniciens 1, 4)

  • Vous savez vous-mêmes, frères, que notre venue parmi vous n'a pas été sans fruits. (1 Thessaloniciens 2, 1)

  • Vous vous rappelez, frères, notre labeur et nos fatigues : c'est en travaillant nuit et jour, pour n'être à charge à personne d'entre vous, que nous vous avons prêché l'Evangile de Dieu. (1 Thessaloniciens 2, 9)


Como distinguir uma tentação de um pecado e como estar certo de que não se pecou? – perguntou um penitente. Padre Pio sorriu e respondeu: “Como se distingue um burro de um homem? O burro tem de ser conduzido; o homem conduz a si mesmo!” São Padre Pio de Pietrelcina