Fundar 47 Resultados para: Démétrius

  • En l'an cent cinquante et un, Démétrius fils de Séleucus quitta Rome et débarqua avec quelques hommes dans un port d'où il commença à régner. (1 Maccabées 7, 1)

  • Aussitôt l'armée les exécuta et Démétrius s'assit sur son trône. (1 Maccabées 7, 4)

  • Quant aux maux que le roi Démétrius a causés aux Juifs, nous lui avons écrit ceci: Pourquoi opprimes-tu les Juifs? Ce sont nos amis et nos alliés! (1 Maccabées 8, 31)

  • Lorsque Démétrius apprit que Nicanor était tombé avec ses hommes au cours du combat, il envoya de nouveau Bakidès et Alkime à la tête de l'aile droite de l'armée, dans le pays de Juda. (1 Maccabées 9, 1)

  • Aussitôt connue la nouvelle, le roi Démétrius réunit une armée très puissante et partit en guerre contre lui. (1 Maccabées 10, 2)

  • Démétrius envoya à Jonathan des lettres amicales où il lui promettait de le combler d'honneurs. (1 Maccabées 10, 3)

  • Le roi Alexandre apprit les promesses que Démétrius avait faites à Jonathan; on lui raconta les guerres et les exploits dans lesquels lui et ses frères s'étaient distingués, ainsi que les épreuves qu'ils avaient endurées. (1 Maccabées 10, 15)

  • Démétrius fut très contrarié de tout cela: (1 Maccabées 10, 22)

  • Il leur écrivit donc ceci: "Le roi Démétrius salue la nation des Juifs. (1 Maccabées 10, 25)

  • Lorsque Jonathan et le peuple entendirent ces paroles, ils ne les crurent pas et refusèrent de leur accorder confiance: ils se rappelaient trop bien le mal que Démétrius avait fait à Israël et comment il les avait opprimés. (1 Maccabées 10, 46)

  • Le roi Alexandre rassembla alors une grande armée et s'avança contre Démétrius; (1 Maccabées 10, 48)

  • les deux rois engagèrent la bataille et l'armée de Démétrius tourna le dos. Alexandre la poursuivit et prit l'avantage sur elle. (1 Maccabées 10, 49)


“Amar significa dar aos outros – especialmente a quem precisa e a quem sofre – o que de melhor temos em nós mesmos e de nós mesmos; e de dá-lo sorridentes e felizes, renunciando ao nosso egoísmo, à nossa alegria, ao nosso prazer e ao nosso orgulho”. São Padre Pio de Pietrelcina