Found 1722 Results for: était

  • La terre était informe et vide ; les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. (Genèse 1, 2)




  • Et Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. (Genèse 1, 4)

  • Dieu appela le sec Terre, et il appela Mer l'amas des eaux. Et Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1, 10)

  • Et la terre fit sortir du gazon, des herbes por­tant semence selon leur espèce, et des arbres produisant, selon leur espèce, du fruit ayant en soi sa semence. Et Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1, 12)

  • et pour séparer la lumière et les ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1, 18)

  • Et Dieu vit que cela était bon. Et Dieu les bénit, en di­sant : " Soyez féconds et multipliez, et remplissez les eaux de la mer, et que les oiseaux multiplient sur la terre. " (Genèse 1, 22)

  • Et cela fut ainsi. Dieu fit les bêtes de la terre selon leur espèce, les animaux do­mestiques selon leur espèce, et tout ce qui rampe sur la terre selon son espèce. Et Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1, 25)




  • Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait, et voici cela était très bon. Et il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour. (Genèse 1, 31)

  • Et Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu'en ce jour-là il s'était reposé de toute l'oeuvre qu'il avait créée en la faisant, (Genèse 2, 3)

  • Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahweh Dieu ait faits. Il dit à la femme : " Est-ce que Dieu aurait dit : " Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin? " (Genèse 3, 1)

  • La femme vit que le fruit de l'arbre était bon à manger, agréable à la vue et désirable pour acquérir l'intelligence; elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea. (Genèse 3, 6)

  • Elle enfanta encore Abel, son frère. Abel fut pasteur de brebis, et Caïn était laboureur. (Genèse 4, 2)




“Pense em Jesus flagelado por amor a você, e ofereça com generosidade um sacrifício a Ele”. São Padre Pio de Pietrelcina