Found 1617 Results for: bien-aimés

  • Nous ne t'avons pas fait de mal, nous ne t'avons fait que du bien et nous t'avons renvoyé en paix. Tu ne nous feras donc aucun mal non plus, maintenant que Yahvé t'a tout donné." (Genèse 26, 29)

  • Mais elles causèrent bien des ennuis à Isaac et à Rébecca. (Genèse 26, 35)

  • Isaac dit à son fils: "Tu as trouvé bien vite, mon fils!" Il répondit: "C'est que Yahvé ton Dieu m'a fait faire une bonne rencontre." (Genèse 27, 20)

  • Il lui demanda: "C'est bien toi, mon fils Esaü?" Jacob répondit: "C'est moi." (Genèse 27, 24)

  • Il leur dit: "Connaissez-vous Laban, le fils de Nahor?" Ils répondirent: "Nous le connaissons bien." (Genèse 29, 5)

  • Léa répondit: "Ça ne te suffit donc pas d'avoir pris mon mari? Tu veux prendre encore les pommes d'amour de mon fils!" Alors Rachel lui dit: "Bien! Qu'il couche avec toi cette nuit en échange des pommes d'amour de ton fils." (Genèse 30, 15)

  • Laban répondit: "C'est bien! Qu'il en soit comme tu l'as dit." (Genèse 30, 34)

  • Jacob vit bien à la tête de Laban qu'il n'était plus avec lui comme auparavant. (Genèse 31, 2)

  • Il leur dit: "Je vois bien à la tête de votre père qu'il n'est plus avec moi comme autrefois, mais c'est le Dieu de mon père qui est venu à mon aide. (Genèse 31, 5)

  • Là, durant la nuit, Dieu s'approcha de Laban l'Araméen dans un songe et lui dit: "Garde-toi bien de discuter avec Jacob, que ce soit avec ou sans menaces." (Genèse 31, 24)

  • J'étais dévoré par la chaleur le jour, et par le froid la nuit, si bien que mes yeux en perdaient le sommeil. (Genèse 31, 40)

  • Si tu méprises mes filles et que tu prends d'autres femmes en plus de mes filles, ce n'est pas un homme comme nous, mais bien Dieu lui-même qui sera témoin entre moi et toi." (Genèse 31, 50)


“O Senhor sempre orienta e chama; mas não se quer segui-lo e responder-lhe, pois só se vê os próprios interesses. Às vezes, pelo fato de se ouvir sempre a Sua voz, ninguém mais se apercebe dela; mas o Senhor ilumina e chama. São os homens que se colocam na posição de não conseguir mais escutar.” São Padre Pio de Pietrelcina