1. Nous devons, nous qui sommes forts, supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous plaire à nous-mêmes.

2. Que chacun de nous cherche à complaire au prochain pour le bien, afin de l'édifier.

3. Car le Christ n'a pas eu de complaisance pour lui-même; mais, selon qu'il est écrit : " Les outrages de ceux qui t'outragent sont tombés sur moi. "

4. Car tout ce qui a été écrit avant nous l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience et la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance.

5. Que le Dieu de la patience et de la consolation vous donne d'avoir les uns envers les autres les mêmes sentiments selon Jésus-Christ,

6. afin que, d'un même c?ur et d'une même bouche, vous glorifiez Dieu, le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

7. Accueillez-vous donc les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

8. J'affirme, en effet, que le Christ a été ministre des circoncis, pour montrer la véracité de Dieu, en accomplissant les promesses faites à leurs pères,

9. tandis que les Gentils glorifient Dieu à cause de sa miséricorde, selon qu'il est écrit : " C'est pourquoi je te louerai parmi les nations, et je chanterai à la gloire de ton nom. "

10. L'Ecriture dit encore : " Nations, réjouissez-vous avec son peuple. "

11. Et ailleurs : " Nations, louez toutes le Seigneur; peuples, célébrez-le tous. "

12. Isaïe dit aussi : " Il paraîtra, le rejeton de Jessé, celui qui se lève pour régner sur les nations; en lui les nations mettront leur espérance. "

13. Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, afin que, par la vertu de l'Esprit-Saint, vous abondiez en espérance !

14. Moi aussi, mes frères, j'ai de vous cette persuasion que vous êtes de vous-mêmes pleins de bons sentiments, remplis de toute connaissance, et capables de vous avertir les uns les autres.

15. Cependant je vous ai écrit plus librement, comme pour raviver en partie vos souvenirs, ? à cause de la grâce que Dieu m'a faite

16. d'être ministre de Jésus-Christ, pour les Gentils, ? en m'acquittant du divin service de l'Evangile de Dieu, afin que l'offrande des Gentils soit agréée, étant sanctifiée par le Saint-Esprit.

17. J'ai donc sujet de me glorifier en Jésus-Christ pour ce qui regarde le service de Dieu.

18. Car je n'oserais point parler de choses que le Christ n'aurait pas faites par mon ministère pour amener les païens à obéir à l'Evangile, par la parole et par l'action,

19. par la vertu des miracles et des prodiges, par la puissance de l'Esprit-Saint : si bien que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu'à l'Illyrie, j'ai porté partout l'Evangile du Christ,

20. mettant toutefois mon honneur à prêcher l'Evangile là où le Christ n'avait pas encore été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement qu'un autre aurait posé,

21. mais selon qu'il est écrit : " Ceux à qui il n'avait pas été annoncé le verront, et ceux qui n'en avaient pas entendu parler le connaîtront. "

22. C'est ce qui m'a souvent empêché d'aller chez vous.

23. Mais maintenant n'ayant plus rien qui me retienne dans ces contrées, et ayant depuis plusieurs années le désir d'aller vers vous,

23. Que le Dieu de paix soit avec vous tous ! Amen !

24. j'espère vous voir en passant, quand je me rendrai en Espagne, et y être accompagné par vous, après que j'aurai satisfait, en partie du moins, mon désir de me trouver parmi vous.

25. Présentement je vais à Jérusalem, pour venir en aide aux saints.

26. Car la Macédoine et l'Achaïe ont bien voulu faire une collecte en faveur des saints de Jérusalem qui sont dans la pauvreté.

27. Elles l'ont bien voulu; aussi bien elles le leur devaient; car si les Gentils ont eu part à leurs biens spirituels, ils doivent à leur tour les assister de leurs biens temporels.

28. Dès que j'aurai consigné ce don entre leurs mains, je partirai pour l'Espagne et passerai chez vous.

29. Or je sais qu'en allant chez vous, j'y viendrai avec une abondante bénédiction du Christ.

30. Je vous exhorte, mes frères, par Notre-Seigneur Jésus-Christ et par le charité du Saint-Esprit, à combattre avec moi, en adressant pour moi des prières à Dieu,

31. afin que j'échappe aux incrédules qui sont en Judée, et que l'offrande que je porte à Jérusalem soit agréable aux saints,

32. en sorte que j'arrive chez vous dans la joie, si c'est la volonté de Dieu, et que je goûte quelque repos au milieu de vous.



Livros sugeridos


“Nossa Senhora está sempre pronta a nos socorrer, mas por acaso o mundo a escuta e se emenda?” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.