1. Les Pharisiens et des scribes venus de Jérusalem s'assemblèrent auprès de lui.

2. Ils virent quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c'est-à-dire non lavées;

3. les Pharisiens en effet et tous les Juifs ne mangent pas sans s'être lavé soigneusement les mains, gardant la tradition des anciens,

4. et lorsqu'ils reviennent de la place publique ils ne mangent pas sans avoir pratiqué des ablutions; ils gardent encore beaucoup d'autres observances traditionnelles : ablution des coupes, des cruches et des vases d'airain.

5. Les Pharisiens et les scribes lui demandèrent donc : " Pourquoi vos disciples ne marchent-ils pas selon la tradition des anciens, et prennent-ils leur repas avec des mains impures? "

6. Il leur dit : " Isaïe a bien prophétisé sur vous, hypocrites, ainsi qu'il est écrit : Ce peuple m'honore des lèvres, mais leur c?ur est loin de moi.

7. Vain est le culte qu'ils me rendent, donnant des enseignements (qui sont) des préceptes d'hommes.

8. Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes : vous faites des ablutions de cruches et de coupes, et beaucoup d'autres choses semblables. "

9. Et il leur dit : " Vous avez bel et bien annulé le commandement de Dieu pour observer votre tradition !

10. Car Moïse a dit : Honore ton père et ta mère; et : Celui qui maudira son père et sa mère, qu'il soit puni de mort

11. Mais vous, vous dites : " Si un homme dit à son père ou à sa mère : Ce dont j'aurais pu t'assister est qorban, " c'est-à-dire offrande,

12. vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou sa mère,

13. anéantissant (ainsi) la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup d'autres choses semblables. "

14. Ayant rappelé la foule, il leur dit : " Ecoutez-moi tous, et comprenez.

15. Rien de ce qui est hors de l'homme et qui entre dans l'homme ne peut le souiller; mais ce qui sort de l'homme, voilà ce qui souille l'homme.

16. Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! "

17. Lorsqu'il fut entré dans une maison, loin de la foule, ses disciples l'interrogèrent sur la parabole.

18. Il leur dit : " Ainsi, vous aussi, vous êtes sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller,

19. parce que cela n'entre pas dans son c?ur, mais (va) dans le ventre, et sort pour le lieu secret. " (Ainsi) il déclarait purs tous les aliments.

20. Et il disait : " Ce qui sort de l'homme, voilà ce qui souille l'homme.

21. Car c'est du dedans, du c?ur des hommes, que sortent les pensées mauvaises : fornication, vols, meurtres, adultères, avarice, méchancetés, fraude, libertinage, envie, blasphème, orgueil, déraison.

23. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l'homme. "

24. Il partit de là et s'en alla au territoire de Tyr et de Sidon. Et étant entré dans une maison, il désirait que personne ne le sût, mais il ne put demeurer caché.

25. Car une femme, dont la fillette avait un esprit impur, n'eut pas plus tôt entendu parler de lui, qu'elle vint se jeter à ses pieds.

26. La femme était païenne, syro-phénicienne de race; elle le pria de chasser le démon hors de sa fille.

27. Il lui dit : " Laissez d'abord les enfants se rassasier, car il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le jeter aux petits chiens. "

28. Elle lui répondit : " Oui, Seigneur; mais les petits chiens, sous la table, mangent des miettes des enfants. "

29. Il lui dit : " A cause de cette parole, allez, le démon est sorti de votre fille. "

30. S'en étant retournée à sa maison, elle trouva l'enfant couchée sur le lit et le démon sorti.

31. Sortant du territoire de Tyr, il revint par Sidon vers la mer de Galilée, au centre du territoire de la Décapole.

32. On lui amena un sourd-bègue, et on le pria de lui imposer les mains.

33. Le tirant à part hors de la foule, il lui mit les doigts dans les oreilles, et de sa salive il toucha sa langue;

34. puis, levant les yeux au ciel, il poussa un soupir et lui dit : " Ephphatha, " c'est-à-dire : " Ouvre-toi. "

35. Et ses oreilles s'ouvrirent, et aussitôt le n?ud de sa langue se délia, et il parlait distinctement.

36. Il leur défendit d'en rien dire à personne; mais plus il le leur défendait, plus ils le publiaient.

37. Et ravis d'une admiration sans bornes, ils disaient : " Il a fait tout très bien : il a fait entendre les sourds et parler les muets. "



Livros sugeridos


“Somente por meio de Jesus podemos esperar a salvação.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.