1. Alors toute l'assemblée s'étant levée, ils le menèrent à Pilate;

2. et ils se mirent à l'accuser, en disant : " Nous avons trouvé que cet homme détourne notre nation en l'empêchant de payer les impôts à César et en disant de lui-même qu'il est Christ-roi. "

3. Pilate l'interrogea, disant : " Es-tu le roi des Juifs? " Jésus lui répondit : " Tu le dis. "

4. Pilate dit aux grands prêtres et aux foules : " Je ne trouve rien de coupable en cet homme. "

5. Mais eux insistaient avec force, disant : " Il soulève le peuple, enseignant par toute la Judée, depuis la Galilée, où il a commencé, jusqu'ici. "

6. A ces mots, Pilate demanda si l'homme était Galiléen;

7. et apprenant qu'il était de la juridiction d'Hérode, il le renvoya à Hérode, qui, lui aussi, était à Jérusalem en ces jours-là.

8. Hérode, en voyant Jésus, se réjouit fort, car depuis longtemps il avait le désir de le voir, pour ce qu'il entendait dire de lui, et il espérait lui voir faire quelque miracle.

9. Il lui adressa beaucoup de questions, mais lui ne répondit rien.

10. Or les grands prêtres et les scribes se trouvaient là, l'accusant avec force.

11. Hérode le traita avec mépris, ainsi que ses hommes d'armes, se moqua de lui et, après l'avoir revêtu d'un vêtement de couleur éclatante, il le renvoya à Pilate.

12. En ce jour même, Hérode et Pilate devinrent amis, eux qui auparavant étaient en inimitié entre eux.

13. Pilate, ayant convoqué les grands prêtres, les chefs et le peuple,

14. leur dit : " Vous m'avez amené cet homme comme détournant le peuple; or j'ai instruit l'affaire devant vous et je n'ai rien trouvé de coupable en cet homme quant aux choses dont vous l'accusez;

15. ni Hérode non plus, car il nous l'a renvoyé; c'est bien qu'il n'a rien fait qui mérite la mort.

16. Je le relâcherai donc après l'avoir fait châtier. "

17. Or il était obligé, à chaque fête, de leur relâcher quelqu'un.

18. Mais tous ensemble ils crièrent : " Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas ! "

19. lequel était en prison à cause d'une sédition qui avait eu lieu dans la ville et d'un meurtre.

20. Et de nouveau Pilate, qui désirait relâcher Jésus, s'adressa à eux;

21. mais ils clamaient, disant : " Crucifie ! crucifie-le ! "

22. Pour la troisième fois, il leur dit : " Qu'a-t-il donc fait de mal? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Donc, après l'avoir fait châtier, je le relâcherai. "

23. Mais ils insistaient avec de grands cris, demandant qu'il fût crucifié, et leurs cris allaient grandissant.

24. Alors Pilate décréta qu'il serait fait selon leur demande.

25. Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour sédition et meurtre, qu'ils demandaient, et il livra Jésus à leur volonté.

26. Comme ils l'emmenaient, ils saisirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait de la campagne, et ils le chargèrent de la croix, pour qu'il la portât derrière Jésus.

27. Or, il était suivi d'une grande masse du peuple et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.

28. Se tournant vers elles, Jésus dit : " Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants,

29. car voici venir des jours où l'on dira : Heureuses les stériles, et les entrailles qui n'ont point enfanté et les mamelles qui n'ont point allaité !

30. Alors on se mettra à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! et aux collines : Recouvrez-nous !

31. Car, si l'on traite ainsi le bois vert, qu'en sera-t-il du sec? "

32. On menait aussi deux autres, des malfaiteurs, pour être exécutés avec lui.

33. Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Calvaire, ils l'y crucifièrent, ainsi que les malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.

34. Et Jésus disait : " Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. " Et se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort.

35. Le peuple se tenait là et regardait. Même les chefs raillaient, disant : " Il en a sauvé d'autres, qu'il se sauve lui-même, s'il est le Christ de Dieu, l'Elu ! "

36. Les soldats aussi se moquèrent de lui, s'avançant pour lui présenter du vinaigre, et disant :

37. " Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! "

38. Il y avait aussi au-dessus de lui une inscription en caractères grecs, latins et hébraïques : " Celui-ci est le roi des Juifs. "

39. Or, l'un des malfaiteurs, mis en croix l'injuriait, disant : " N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même et sauve-nous ! "

40. Mais l'autre le reprenait, disant : " Tu n'as pas même la crainte de Dieu, toi qui subis la même condamnation !

41. Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce que méritent les choses que nous avons faites; mais lui n'a rien fait de mal. "

42. Et il dit : " Jésus, souvenez-vous de moi, quand vous reviendrez avec votre royauté. "

43. Et il lui dit : " Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. "

44. Il était alors environ la sixième heure, et il se fit des ténèbres sur la terre entière jusqu'à la neuvième heure,

45. le soleil s'étant éclipsé, et le voile du sanctuaire se fendit par le milieu.

46. Et Jésus clama d'une voix forte : " Père, je remets mon esprit entre vos mains. " Et, ce disant, il expira.

47. Le centurion, ayant vu ce qui s'était passé, glorifia Dieu, disant : " Réellement, cet homme était un juste. "

48. Et toutes les foules rassemblées à ce spectacle, après voir regardé ce qui s'était passé, s'en retournaient en se frappant la poitrine.

49. Tous ceux de sa connaissance se tenaient à distance, ainsi que les femmes qui l'avaient suivi depuis la Galilée, pour voir (tout) cela.

50. Et alors un homme, nommé Joseph, qui était membre du conseil, homme bon et juste, 51 ? il n'avait donné son assentiment à leur résolution ni à leur acte, ? d'Arimathie, ville juive, qui attendait le royaume de Dieu,

52. cet (homme) alla trouver Pilate pour lui demander le corps de Jésus;

53. il le descendit, l'enveloppa d'un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis.

54. C'était le jour de Préparation, et le sabbat commençait.

55. Ayant suivi (Joseph), les femmes qui étaient venues de la Galilée avec (Jésus), considérèrent le sépulcre et comment son corps (y) avait été déposé.

56. S'en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums; et, pendant le sabbat, elles demeurèrent en repos, selon le précepte.



Livros sugeridos


“Onde não há obediência, não há virtude. Onde não há virtude, não há bem, não há amor; e onde não há amor, não há Deus; e sem Deus não se chega ao Paraíso. Tudo isso é como uma escada: se faltar um degrau, caímos”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.