1. Or un jour, comme il enseignait le peuple dans le temple et annonçait la bonne nouvelle, survinrent les grands prêtres et les scribes avec les anciens,

2. et ils lui dirent : " Dites-nous, par quel pouvoir faites-vous cela? ou qui est celui qui vous a donné ce pouvoir? "

3. Il leur répondit : " Moi aussi, je vous demanderai une chose. Dites-moi :

4. Le baptême de Jean, était-il du ciel ou des hommes? "

5. Mais ils se firent en eux-mêmes cette réflexion : " Si nous disons : " Du ciel, " il dira : " Pourquoi n'avez-vous pas cru en lui? "

6. Et si nous disons : " Des hommes, " le peuple entier nous lapidera, car il est persuadé que Jean était un prophète. "

7. Ils répondirent donc qu'ils ne savaient d'où (il était).

8. Et Jésus leur dit : " Moi non plus, je ne vous dis pas par quel pouvoir je fais cela. "

9. Et il se mit à dire au peuple cette parabole : " Un homme planta une vigne et l'afferma à des vignerons; puis il partit en voyage pour un long temps.

10. Au temps (voulu), il envoya un serviteur aux vignerons pour qu'ils lui donnassent (sa part) du fruit de la vigne. Mais les vignerons, l'ayant battu, le renvoyèrent les mains vides.

11. Il dépêcha encore un autre serviteur; mais, l'ayant aussi battu, ils le chargèrent d'outrages et le renvoyèrent les mains vides.

12. Il en dépêcha encore un troisième; mais, lui aussi, ils le blessèrent et le jetèrent dehors.

13. Le maître de la vigne dit : " Que ferai-je? Je dépêcherai (vers eux) mon fils bien-aimé; peut-être auront-ils égard à lui. "

14. Mais, quand les vignerons le virent, ils se firent les uns aux autres cette réflexion : " Voici l'héritier; tuons-le pour que l'héritage devienne nôtre. "

15. Et l'ayant jeté hors de la vigne, ils le tuèrent. Que leur fera donc le maître de la vigne?

16. Il viendra et fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d'autres. " Ce qu'ayant entendu, ils dirent : " A Dieu ne plaise ! "

17. Mais, fixant le regard sur eux, il dit : " Qu'est-ce donc que cette Ecriture : La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue tête d'angle?

18. Quiconque tombe sur cette pierre sera brisé; et celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera. "

19. Les scribes et les grands prêtres cherchèrent à mettre la main sur lui à l'heure même, mais ils craignirent le peuple; ils avaient compris, en effet, qu'il avait dit cette parabole à leur adresse.

20. Ils l'épièrent et lui envoyèrent des gens apostés qui feignirent d'être justes, pour le prendre en faute en parole, afin de pouvoir le livrer à l'autorité et au pouvoir du gouverneur.

21. Et ils l'interrogèrent, disant : " Maître, nous savons que vous parlez et enseignez avec droiture, et que vous ne faites acception de personne, mais que vous enseignez la voie de Dieu en (toute) vérité.

22. Nous est-il permis, ou non, de payer l'impôt à César? "

23. Ayant compris leur fourberie, il leur dit : " Pourquoi me tentez-vous?

24. Montrez-moi un denier. De qui porte-t-il image et inscription? " Ils dirent : " De César. "

25. Et il leur dit : " Ainsi donc, rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. "

26. Et ils ne purent le prendre en faute pour un mot devant le peuple; et, pris d'admiration pour sa réponse, ils gardèrent le silence.

27. Quelques-uns des Sadducéens, qui soutiennent qu'il n'y a pas de résurrection, s'approchèrent et lui posèrent cette question :

28. " Maître, Moïse nous a prescrit : Si le frère de quelqu'un meurt ayant femme, et qu'il soit sans enfant, que son frère prenne la femme et suscite une postérité à son frère.

29. Il y avait donc sept frères; le premier prit femme et mourut sans enfant.

30. Le second,

31. puis le troisième, la prirent; pareillement les sept ne laissèrent pas d'enfant et moururent.

32. Après, la femme aussi mourut.

33. Cette femme donc, à la résurrection, duquel d'entre eux devient-elle femme, car les sept l'ont eue pour femme? "

34. Jésus leur dit : " Les enfants de ce siècle épousent et son épousés;

35. mais ceux qui ont été jugés dignes de parvenir au siècle à venir et à la résurrection des morts n'épousent pas et ne sont pas épousés;

36. aussi bien ne peuvent-ils plus mourir : ils sont en effet semblables aux anges, et ils sont enfants de Dieu, étant enfants de la résurrection.

37. Mais que les morts ressuscitent, Moïse aussi l'a indiqué, au passage du Buisson, lorsqu'il dit : Le Seigneur, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac et Dieu de Jacob.

38. Or il n'est pas Dieu de morts, mais de vivants, car pour lui, tous sont vivants. "

39. Quelques-uns des scribes, prenant la parole, dirent : " Maître, vous avez bien parlé. "

40. Et ils n'osaient plus lui poser aucune question.

41. Il leur dit : " Comment peut-on dire que le Christ est fils de David?

42. Car David lui-même dit dans le livre des Psaumes : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite,

43. jusqu'à ce que j'aie mis tes ennemis (comme) escabeau de tes pieds.

44. David l'appelle donc "Seigneur;" comment alors est-il son fils? "

45. Tandis que tout le peuple l'écoutait, il dit à ses disciples :

46. " Défiez-vous des scribes, qui aiment à se promener en robes longues, qui recherchent les premiers sièges dans les synagogues et les premières places dans les repas,

47. qui dévorent les maisons des veuves et affectent de prier longuement : ces gens-là subiront une condamnation plus forte. "



Livros sugeridos


“No tumulto das paixões terrenas e das adversidades, surge a grande esperança da misericórdia inexorável de Deus. Corramos confiantes ao tribunal da penitência onde Ele, com ansiedade paterna, espera-nos a todo instante.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.