1. Dina, la fille que Lia avait enfantée à Jacob, sortit pour voir les filles du pays.

2. Sichem, fils de Hémor, le Hévéen, prince du pays, l'ayant aperçue, l'enle­va, coucha avec elle et lui fit violence.

3. Son âme s'attacha à Dina, fille de Jacob ; il aima la jeune fille et parla au coeur de la jeune fille.

4. Et Sichem dit à Hémor, son père : " Prends-moi cette jeune fille pour femme. "

5. Or Jacob apprit qu'il avait outragé Dina, sa fille ; mais, comme ses fils étaient aux champs avec son trou­peau, Jacob garda le silence jusqu'à leur retour.

6. Hémor, père de Sichem, sortit vers Jacob, pour lui parler.

7. Or les fils de Jacob étaient revenus des champs quand ils apprirent la chose ; ces hommes furent ou­trés et entrèrent en une grande colère, parce que Sichem avait commis une infamie contre Israël, en couchant avec la fille de Jacob, ce qui ne devait pas se faire.

8. Hémor leur parla ainsi : "L'âme de Sichem, mon fils, s'est attachée à votre fille ; donnez-la-lui pour femme, je vous prie.

9. Alliez-vous avec nous; vous nous donnerez vos filles, et vous prendrez pour vous les nôtres.

10. Vous habiterez chez nous, et le pays sera à votre disposition, pour vous y établir, y trafiquer et y acquérir des propriétés. "

11. Sichem dit au père et aux frères de Dina : " Que je trouve grâce à vos yeux, et je donnerai ce que vous me direz.

12. Exigez de moi un fort prix d'achat et de grands présents, et ce que vous me di­rez, je le donnerai ; ruais donnez-moi la jeune fille pour femme. "

13. Les fils de Jacob, répondirent et par­lèrent avec ruse à Sichem et à Hémor, son père, parce que Sichem avait déshonoré Dina, leur soeur ;

14. ils leur dirent " C'est une chose que nous ne pouvons pas faire que de donner notre soeur à un homme non circoncis, car ce serait un opprobre pour nous.

15. Nous ne con­sentirons à votre désir qu'à la condition que vous deveniez comme nous, et que tout mâle parmi vous soit circoncis.

16. Ainsi nous vous donnerons nos filles, et nous prendrons pour nous les vôtres; nous habiterons avec vous et nous for­merons un seul peuple.

17. Mais si vous ne voulez pas nous écouter et vous circon­cire, nous reprendrons notre fille et nous nous en irons. "

18. Leurs paroles plurent à Hémor et à Sichem, fils de Hémor ;

19. et le jeune hom­me ne tarda pas à faire la chose, car il était épris de la fille de Jacob, et il était l'homme le plus considéré de la maison de son père.

20. Hémor et Sichem, son fils, se rendirent donc à la porte de la ville, et ils parlèrent aux hommes de leur ville, en disant :

21. " Ces gens-là sont des hom­mes pacifiques au milieu de nous; qu'ils s'établissent dans le pays et qu'ils y tra­fiquent ; voici que le pays, à droite et à gauche, est assez vaste pour eux. Nous prendrons leurs filles pour femmes, et nous leur donnerons nos filles.

22. Mais ces hommes ne consentiront à habiter avec nous, pour devenir un même peuple, qu'à une condi­tion, c'est que tout mâle parmi nous soit circoncis, comme ils sont eux-mêmes circoncis.

23. Leurs troupeaux et leurs biens et toutes leurs bêtes de somme ne seront-­ils pas à nous? Seulement, accédons à leur désir et qu'ils s'établissent chez nous. "

24. Tous ceux qui sortaient par la porte de la ville écoutèrent Hémor et Sichem, son fils, et tout mâle fut cir­concis, tout homme sortant par la porte de la ville.

25. Le troisième jour, lorsqu'ils étaient souffrants, deux fils de Jacob, Siméon et Lévi, frères de Dina, prirent chacun leur épée, marchèrent sans crainte sur la ville et tuèrent tous les mâles.

26. Ils passèrent aussi au fil de l'épée Hémor et Sichem, son fils ; et, ayant enlevé Dina de la mai­son de Sichem, ils sortirent.

27. Les fils de Jacob se jetèrent sur les morts et pillè­rent la ville, parce qu'on avait déshonoré leur soeur.

28. Ils prirent leurs brebis, leurs boeufs et leurs ânes, ce qui était dans la ville et ce qui était dans les champs.

29. Ils emmenèrent comme butin tous leurs biens, leurs enfants et leurs femmes, et tout ce qui se trouvait dans les mai­sons.

30. Alors Jacob dit à Siméon et à Lévi : " Vous m'avez troublé, en me rendant odieux aux habitants du pays, aux Cha­nanéens et aux Phérézéens. Je n'ai avec moi que peu de gens ; ils s'assembleront contre moi et me tueront, et je serai détruit, moi et ma maison. "

31. Ils répondirent: "Traitera-t-on notre soeur comme une prostituée? "



Livros sugeridos


“Onde não há obediência, não há virtude. Onde não há virtude, não há bem, não há amor; e onde não há amor, não há Deus; e sem Deus não se chega ao Paraíso. Tudo isso é como uma escada: se faltar um degrau, caímos”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.