1. Si tu fais du bien, sache à qui tu le fais, et l'on te saura gré de tes bienfaits.

2. Fais du bien à l'homme pieux, et tu en trouveras la récompense, sinon de lui, du moins du Seigneur.

3. Les bienfaits ne sont pas pour celui qui persévère dans le mal, ni pour celui qui ne pratique pas la bienfaisance.

4. Donne à l'homme pieux, et n'assiste pas le pécheur.

5. Fais du bien à celui qui est humilié, et ne donne pas à l'impie; refuse-lui du pain, et ne lui en donne pas, de peur qu'il ne devienne par là plus fort que toi; car tu recueilleras un double mal de tout le bien que tu lui auras fait.

6. Le Très-Haut aussi hait les pécheurs, et il tirera vengeance des impies.

7. Donne à l'homme vertueux, et n'assiste pas le pécheur.

8. Ce n'est point dans la prospérité qu'un ami s'attire le châtiment, ni dans l'adversité qu'un ennemi se dissimule.

9. Quand un homme est heureux, ses ennemis sont dans le deuil quand il est malheureux, son ami même se sépare de lui.

10. Ne te fie jamais à ton ennemi, car sa malice est comme l'airain que couvre la rouille;

11. alors même qu'il se montre humble et marche courbé, veille sur toi-même et garde-toi de lui; et tu seras pour lui comme celui qui polit un miroir, et tu connaîtras qu'il n'a pas de rouille jusqu'à la fin.

12. Ne le mets pas à côté de toi, de peur qu'il ne te renverse et ne prenne ta place. Ne le fais pas asseoir à ta droite, de peur qu'il ne cherche à occuper ton siège, et qu'à la fin, reconnaissant la vérité de mes discours, tu n'aies du chagrin au souvenir de mes paroles.

13. Qui aura pitié de l'enchanteur mordu par un serpent, et de tous ceux qui approchent les bêtes féroces?

14. Il en est de même de celui qui lie société avec un pécheur, et qui se mêle à ses péchés.

15. Il reste une heure avec toi; mais, si tu te détournes, il ne tiendra pas plus longtemps.

16. L'ennemi a la douceur sur les lèvres, et, dans son c?ur, il médite le moyen de te jeter dans la fosse. L'ennemi a des larmes dans les yeux, et, s'il trouve l'occasion, il sera insatiable de ton sang.

17. Si le malheur t'atteint, tu le trouveras là avant toi, et, sous prétexte de te secourir, il te donnera un croc-en-jambe.

18. Alors il branlera la tête, il battra des mains, il ne cessera de chuchoter et prendra un autre visage.



Livros sugeridos


“Comunguemos com santo temor e com grande amor.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.