1. Or, en ce temps-là, le roi Hérode fit arrêter quelques-uns des membres de l'Eglise pour les maltraiter.

2. Il fit mourir par le glaive Jacques, le frère de Jean.

3. Voyant que cela était agréable aux Juifs, il ordonna encore l'arrestation aussi de Pierre. C'était (pendant) les jours des Azymes.

4. L'ayant fait prendre, il le mit en prison, le plaçant sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l'intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque.

5. Pierre donc était gardé dans la prison, mais l'Eglise faisait pour lui une prière instante à Dieu.

6. Or, alors qu'Hérode allait le faire comparaître, cette nuit-là, Pierre, lié de deux chaînes, dormait entre deux soldats, et des sentinelles devant la porte gardaient la prison.

7. Et voici que survint un ange du Seigneur et qu'une lumière resplendit dans le cachot. Frappant Pierre au côté, il l'éveilla et dit : " Lève-toi promptement ! " Et les chaînes lui tombèrent des mains.

8. Puis l'ange lui dit : " Mets ta ceinture et chausse tes sandales. " Il le fit, et (l'ange) lui dit : " Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi. "

9. Etant sorti, il le suivait, et il ne savait pas que fût réel ce qui se faisait par l'ange, mais il pensait avoir une vision.

10. Lorsqu'ils eurent franchi le premier poste de garde, puis le deuxième, ils arrivèrent à la porte de fer donnant sur la ville : elle s'ouvrit d'elle-même pour eux; puis, étant sortis, ils s'avancèrent dans une rue, et aussitôt l'ange le quitta.

11. Revenu à lui-même, Pierre dit : " Maintenant je sais que le Seigneur a réellement envoyé son ange, et qu'il m'a tiré de la main d'Hérode et de tout ce qu'attendait le peuple des Juifs. "

12. Après un temps de réflexion, il se rendit la maison de Marie, la mère de Jean, surnommé Marc, où une assez nombreuse assemblée était en prière.

13. Or, quand il eut frappé à la porte du porche, une jeune servante, nommée Rhodé, s'avança pour écouter,

14. et ayant reconnu la voix de Pierre, dans sa joie, elle n'ouvrit pas la porte, mais courut à l'intérieur annoncer que Pierre était devant le porche.

15. Ils lui dirent : " Tu es folle ! " Mais elle assurait que c'était ainsi, et ils disaient : " C'est son ange. "

16. Quant à Pierre, il continuait de frapper. Lorsqu'ils eurent ouvert, en le voyant, ils furent saisis de stupeur.

17. Mais lui, de la main, leur fit signe de se taire, et il leur raconta comment le Seigneur l'avait mené hors de la prison, et il dit : " Annoncez cela à Jacques et aux frères. " Puis il sortit et s'en alla dans un autre lieu.

18. Or, le jour venu, ce ne fut pas petite agitation parmi les soldats pour savoir ce que Pierre était devenu.

19. Mais Hérode, l'ayant fait chercher et ne l'ayant pas trouvé, procéda à l'interrogatoire des sentinelles et ordonna de les conduire(au supplice). ensuite il descendit de Judée à Césarée, (où) il séjourna.

20. Or il était fort irrité contre les Tyriens et les Sidoniens. Eux, d'un commun accord, se présentèrent à lui; et, après avoir gagné Blastus, le chambellan du roi, ils demandaient la paix, parce que leur pays tirait sa subsistance de celui du roi.

21. Au jour fixé, Hérode, revêtu du costume royal et assis sur l'estrade, les haranguait;

22. et le peuple acclamait : " C'est un Dieu qui parle, et non un homme ! "

23. Mais à l'instant un ange du Seigneur le frappa, parce qu'il n'avait pas donné la gloire à Dieu, et, devenu pâture des vers, il expira.

24. Cependant la parole de Dieu se répandait et progressait.

25. Barnabé et Saul, après s'être acquittés de leur service, s'en retournèrent de Jérusalem, ayant pris avec eux Jean, surnommé Marc.



Livros sugeridos


“O Coração de Jesus não deixará cair no vazio a nossa oração se ela for plena de fé e de confiança.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.