1. Cette affaire m'a beaucoup peiné. J'ai soupiré et j'ai pleuré. J'ai prié et je me suis lamenté:

2. "Tu es juste, Seigneur, et toutes tes oeuvres sont justes. Tes chemins sont miséricorde et vérité, tu es le juge du monde.

3. Maintenant, Seigneur, souviens-toi de moi et regarde-moi! Ne me punis pas pour mes péchés et mes fautes, ni pour celles que mes pères ont commises envers toi.

4. Parce qu'ils avaient désobéi à tes commandements, tu nous as livrés au pillage, à la déportation et à la mort. Nous sommes en butte aux insultes de tous les païens parmi lesquels nous avons été dispersés.

5. Tes jugements sont justes lorsque tu me traites selon mes fautes et selon les fautes de mes pères, car nous n'avons pas obéi à tes commandements et nous n'avons pas marché droit devant toi.

6. Maintenant traite-moi comme tu le voudras. Reprends donc ma vie: je voudrais être délivré de la terre et retourner en poussière, car pour moi la mort vaut mieux que la vie. J'ai subi des insultes sans raison et je suis dans une profonde tristesse. Délivre-moi donc, Seigneur, de cette épreuve, laisse-moi partir vers le séjour éternel. Ne détourne pas ton regard de moi, Seigneur. Mieux vaut pour moi mourir, que passer ma vie dans un mal incurable."

7. Or voici que le même jour Sarra, fille de Ragouël, qui habitait à Ekbatane en Médie, se fit insulter par une servante de son père.

8. Sept fois déjà Sarra avait été donnée en mariage, mais Asmodée, un méchant démon, avait tué ses maris l'un après l'autre avant qu'ils n'aient pu s'unir comme de bons époux. Aussi cette servante lui dit-elle: "Oui, c'est toi qui tues tes maris! On t'en a déjà donné sept et aucun ne t'est resté.

9. Si tes maris sont morts, ce n'est pas une raison pour nous fouetter. Va donc les retrouver, et que jamais on ne voie de toi, ni garçon, ni fille!"

10. Elle eut beaucoup de peine ce jour-là; elle pleura et monta dans la chambre de son père avec l'idée de se pendre. Mais elle réfléchit et se dit: "On en fera sûrement le reproche à mon père, on lui dira: Tu n'avais qu'une fille chérie et elle s'est pendue de malheur. Non! Je ne veux pas endeuiller les derniers jours de mon père. Au lieu de me pendre, je devrais supplier le Seigneur de me faire mourir plutôt que de vivre en étant toujours insultée."

11. Aussitôt elle étendit les bras face à la fenêtre et se mit à prier: "Tu es béni, Dieu plein de miséricorde, que ton nom soit béni pour les siècles et que toutes tes oeuvres te bénissent pour l'éternité!

12. Vois que je lève mon visage et que je tourne les yeux vers toi.

13. Ordonne que je quitte cette terre pour n'être plus insultée.

14. Tu le sais, Seigneur, je suis restée pure, aucun homme ne m'a touchée.

15. Je n'ai pas déshonoré mon nom ni celui de mon père sur cette terre d'exil. Je suis la fille unique de mon père, il n'a pas d'enfants pour hériter de lui, il n'a même pas un frère auprès de lui, ou quelque parent pour qui je devrais me garder. Pourquoi vivre encore quand j'ai déjà perdu sept maris,? Si tu ne veux pas me faire mourir, regarde-moi avec pitié, que je ne sois plus insultée."

16. Leurs prières à l'un et à l'autre parvinrent en même temps au Dieu de Gloire,

17. et Raphaël fut envoyé pour les guérir tous les deux. Il devait enlever les taches blanches des yeux de Tobit, pour qu'il voie de ses yeux la lumière de Dieu, et il devait faire que Sarra, fille de Ragouël, épouse Tobie, fils de Tobit, et soit délivrée d'Asmodée, le méchant démon. (Il faut savoir qu'avant tout autre prétendant, elle revenait de droit à Tobie.) C'était le moment précis où Tobit rentrait de la cour dans sa maison, et où Sarra fille de Ragouël redescendait de sa chambre.



Livros sugeridos


“Como é belo esperar!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.