1. Comme on arrivait à Kasérim, en face de Ninive,

2. Raphaël dit: "Tu sais dans quel état nous avons laissé ton père.

3. Prenons de l'avance sur ta femme, allons préparer la maison le temps qu'ils arrivent."

4. Ils firent le chemin tous les deux; il lui avait bien recommandé d'emporter le fiel, et le chien les suivait.

5. Ana était assise, elle surveillait la route par laquelle viendrait son fils.

6. Tout à coup elle eut un pressentiment et elle dit au père: "Voici ton fils qui arrive avec son compagnon!"

7. Raphaël avait dit à Tobie avant qu'il ne rejoigne son père: "Je te promets que les yeux de ton père vont s'ouvrir.

8. Tu lui appliqueras sur l'oeil le fiel du poisson. Le remède fera effet et tu lui retireras des yeux comme une petite peau blanche. Alors ton père retrouvera la vue et il verra la lumière."

9. La mère alla se jeter au cou de son fils: "Maintenant, disait-elle, je peux mourir, car je t'ai retrouvé." Et elle pleura.

10. Tobit se leva, il marchait en trébuchant mais il réussit à franchir la porte de la cour. Tobie courut à sa rencontre;

11. il avait à la main le fiel du poisson et il lui dit: "Aie confiance, père!" Puis il lui appliqua le remède et le laissa quelque temps.

12. Ensuite, de chaque main, il lui ôta une petite peau au coin des yeux.

13. Alors son père tomba à son cou,

14. il pleura et s'écria: "Je te vois mon fils! Tu es la lumière de mes yeux!" Et il ajouta: "Béni soit Dieu! Béni soit son saint Nom! Bénis soient tous ses saints anges! Béni soit son grand Nom, pour les siècles des siècles!

15. Car il m'avait frappé, mais il a eu pitié de moi, et aujourd'hui je vois mon fils Tobie." Tobie entra dans la maison. Tout joyeux, il bénissait Dieu à haute voix; puis il raconta son voyage à son père: il rapportait l'argent, il avait épousé Sarra fille de Ragouël, qui arrivait derrière lui et déjà n'était plus loin des portes de Ninive.

16. Tobit se rendit aux portes de Ninive à la rencontre de sa belle-fille, et dans sa joie il louait Dieu. Lorsque les habitants de Ninive le virent marcher sans personne pour lui tenir la main, s'avancer d'un pas alerte comme autrefois, ils furent émerveillés.

17. Alors, devant eux, Tobit proclama que Dieu avait eu pitié de lui et lui avait ouvert les yeux. Puis Tobit s'approcha de Sarra, la femme de son fils Tobie, et il la bénit: "Sois bienvenue, ma fille! Béni soit Dieu qui t'a fait venir chez nous, ma fille! Béni soit ton père, béni soit mon fils Tobie, bénie sois-tu ma fille; sois la bienvenue chez toi, dans la joie et dans la bénédiction. Entre ma fille!" Ce jour-là on fit une fête pour tous les Juifs de Ninive,

18. et les cousins de Tobie, Ahikar et Nadab, vinrent partager sa joie.



Livros sugeridos


“Submeter-se não significa ser escravo, mas ser livre para receber santos conselhos.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.