1. Regroupez-vous, rassemblez-vous, peuple sans pudeur,

2. il est temps que vous soyez chassés comme bale soufflée en un jour, il est temps que vienne sur vous le jour des fureurs de Yahvé!

3. Et vous, les humbles, vous qui mettez en pratique les commandements, vous qui avez le souci de rester droits et humbles, cherchez Yahvé: peut-être serez-vous épargnés au jour de la fureur de Yahvé.

4. Sachez-le, Gaza sera abandonnée, Askalon deviendra un désert, les gens d'Ashdod seront chassés en plein jour, Akaron sera déraciné.

5. Malheur aux habitants de la Ligue de la côte, à la nation des Kérétiens! Car voici une parole de Yahvé contre vous: "Je vais te faire disparaître, Canaan; terre des Philistins, tu n'auras plus d'habitants!"

6. La Ligue de la côte sera réduite à l'état de pâturage, ce seront des prés pour les bergers, des enclos pour les moutons.

7. Ils appartiendront aux rapatriés de la maison de Juda, qui y conduiront leurs troupeaux. Au soir ils se reposeront dans les maisons d'Askalon, car Yahvé leur Dieu se souviendra d'eux et lui-même les rétablira.

8. J'ai entendu les insultes de Moab et les moqueries d'Ammon lorsqu'ils insultaient mon peuple et s'agrandissaient aux dépens de son territoire.

9. C'est pourquoi, aussi vrai que je suis vivant - parole de Yahvé Sabaot, le Dieu d'Israël: Moab deviendra comme Sodome, et Ammon comme Gomorrhe, une terre livrée aux orties, une carrière de sel, un désert pour toujours; le reste de mon peuple les pillera, les survivants de ma nation les recevront en héritage.

10. Ce sera le prix de leur orgueil, car ils ont méprisé et insulté le peuple de Yahvé Sabaot.

11. Yahvé deviendra leur terreur, il anéantira tous les dieux de la terre; devant lui se prosterneront tous ceux qui habitent les îles des païens, chacun dans son propre pays.

12. Vous aussi, Ethiopiens, mon épée vous transpercera.

13. Il lèvera encore la main contre le Nord et réduira l'Assyrie en ruines, il fera de Ninive une solitude, une terre aride, un désert.

14. Sur son sol les troupeaux se reposeront, les animaux de toutes sortes. Le pélican, le hérisson, passeront la nuit entre ses pierres sculptées; un oiseau chantera sur la fenêtre, un corbeau devant la porte; les panneaux de cèdre auront été arrachés.

15. Voilà pour la ville joyeuse qui trônait en paix et se disait: "Moi et rien que moi!" Mais elle n'est plus qu'une ruine, le domaine des animaux sauvages. Tous ceux qui passent auprès d'elle sifflent et battent des mains.



Livros sugeridos


“Desapegue-se daquilo que não é de Deus e não leva a Deus”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.