1. et ton Esprit impérissable est en tout!

2. C'est ainsi que tu corriges par degrés ceux qui pèchent; tu leur fais voir, grâce à tes réprimandes, en quoi ils ont péché, pour qu'ils renoncent au mal et croient en toi, Seigneur.

3. Ce fut le cas pour les anciens habitants de ta Terre sainte:

4. tu les avais en horreur à cause de leurs pratiques détestables, leur sorcellerie et leurs rites impies,

5. le meurtre impitoyable des petits enfants, les festins sanguinaires où ils mangeaient de la chair humaine avec le sang et les entrailles, tandis qu'ils célébraient leurs cultes secrets.

6. Ces parents meurtriers d'êtres sans défense, tu avais décidé de les anéantir par la main de nos pères.

7. Tu voulais que cette terre qui t'est chère entre toutes, devienne la patrie d'enfants de Dieu dignes d'elle.

8. Pourtant, même envers ces anciens habitants, tu as fait preuve de modération, parce que c'étaient des êtres humains. C'est ainsi qu'en avant-garde de ton armée tu as envoyé sur eux des frelons, pour les détruire peu à peu.

9. Tu aurais pu, bien sûr, faire écraser les impies par les justes au cours d'une bataille, ou les anéantir d'un seul coup par des bêtes terrifiantes ou par un mot venu de toi.

10. Mais en les punissant progressivement, tu leur laissais l'occasion de se repentir. Tu n'ignorais pourtant pas que leur fond était mauvais et leur méchanceté innée, et qu'ils ne changeraient jamais,

11. car leur race avait été maudite dès le commencement. En tous cas, ce n'est pas par peur de qui que ce soit que tu laissais leurs crimes impunis.

12. Car, qui pourrait te dire: "Qu'as-tu fait?"; qui pourrait s'opposer à tes décisions? Qui te fera des reproches si tu anéantis des nations que tu as créées? Qui t'empêchera de punir des hommes injustes?

13. En dehors de toi qui prends soin de tous, il n'y a pas d'autre Dieu auquel tu devrais prouver que tu n'agis pas injustement.

14. Il n'y a pas davantage de roi ou de souverain qui puisse s'opposer à toi quand tu as décidé de punir.

15. Parce que tu es parfaitement juste, tu conduis tout avec justice: tu ferais un mauvais usage de ton pouvoir si tu condamnais celui qui ne mérite pas d'être puni.

16. Ta force est le fondement de ta justice; étant le maître de toutes choses, tu peux aussi les épargner.

17. Ceux qui mettent en doute ta puissance absolue, tu leur montres ta force; tu punis l'audace de ceux qui la bravent.

18. Mais bien que tu sois un puissant Seigneur, tu juges avec modération et tu nous gouvernes avec beaucoup de patience, car tu es libre d'intervenir quand il te plaît.

19. En agissant ainsi tu as montré à ton peuple que le juste doit aimer tous les hommes, et tu as donné à tes fils cette douce espérance qu'après le péché tu leur permettras de se repentir.

20. Envers les Cananéens eux-mêmes, pourtant ennemis de tes enfants et bien dignes de mort, tu as agi avec retenue et indulgence, pour leur donner le temps et l'occasion de se convertir.

21. Mais envers tes fils tu as agi avec encore beaucoup plus de précautions, puisque tu t'étais lié avec leurs ancêtres par des serments, des alliances et tant de belles promesses.

22. Ainsi donc, lorsque tu frappes nos ennemis avec modération, c'est pour notre instruction, pour que nous songions à ta bonté lorsque nous aurons nous-mêmes à juger, et que nous comptions sur ta miséricorde lorsque nous sommes jugés.

23. Ceux qui vivaient follement dans le mal, tu les as punis par le moyen de leurs idoles abominables.

24. Ils s'étaient vraiment égarés trop loin sur les chemins de l'erreur, en prenant pour dieux les plus laids et les plus méprisables parmi les animaux! Ils s'étaient laissé berner comme des enfants sans raison.

25. Comme pour des enfants qui ne pensent pas, tu leur avais d'abord envoyé un avertissement léger,

26. mais ils n'avaient pas compris ces remontrances bénignes, si bien qu'ils méritèrent de faire l'expérience du jugement de Dieu.

27. Dans leurs souffrances ils s'indignaient contre ces animaux qu'ils avaient pris pour des dieux et qui maintenant devenaient les instruments de leur châtiment. C'est alors qu'ils découvrirent et reconnurent comme Dieu celui qu'autrefois ils avaient refusé de voir: c'était là la raison du châtiment suprême qui tombait sur eux.



Livros sugeridos


“Deve-se caminhar em nuvens cada vez que se termina uma confissão!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.