1. Je veux vous parler sincèrement, dans le Christ, sans aucun mensonge, et j'ai pour moi ma conscience qui parle dans l'Esprit Saint.

2. C'est pour moi une très grande peine et une souffrance continuelle

3. au point que je voudrais être rejeté et loin du Christ à la place de mes frères, je veux dire mes frères de race.

4. Ils sont Israélites, du peuple adopté par Dieu; sa Gloire est au milieu d'eux avec les alliances, le don de sa Loi, le culte et les promesses.

5. Les grands ancêtres sont les leurs, et le Christ est des leurs selon la chair, lui qui comme Dieu est aussi au-dessus de tout. Béni soit-il éternellement. Amen!

6. Je ne veux pas parler d'échec pour les promesses de Dieu, car tous les Israélites ne sont pas Israël,

7. comme déjà les descendants d'Abraham n'étaient pas tous ses enfants. En effet il lui a été dit: Les enfants d'Isaac seront regardés comme ta descendance.

8. Donc il ne suffit pas d'être enfant d'Abraham selon la chair pour être enfant de Dieu: la vraie descendance d'Abraham sont ceux qui lui naissent en vertu de la promesse de Dieu.

9. Et la promesse, la voici: Quand je reviendrai à la même époque, Sara aura un fils.

10. Voyez encore: Rébecca était enceinte de notre ancêtre et portait des jumeaux,

11. et comme ils n'avaient encore fait ni bien ni mal, seul comptait le choix de Dieu;

12. tout dépendait, non de leurs oeuvres, mais de celui qui appelle, lorsqu'il fut dit à Rebecca: Le premier sera soumis au plus jeune.

13. Et l'Ecriture dit: J'ai aimé Jacob et non Esaü.

14. Allons-nous dire que Dieu est injuste? Sûrement pas, mais il dit à Moïse:

15. J'aurai pitié de qui j'ai pitié, et ma compassion sera pour qui je veux.

16. Il ne suffit donc pas de vouloir ou d'arriver le premier: c'est Dieu qui décide d'avoir pitié.

17. Et l'Ecriture dit à propos du Pharaon: Je t'ai mis sur le trône précisément pour montrer ma force et que toute la terre connaisse mon Nom.

18. Ainsi donc, Dieu fait miséricorde quand il le veut, mais aussi il aveugle qui il veut.

19. Bien sûr, tu vas dire: Dieu n'a plus rien à me reprocher puisque je ne peux pas échapper à ce qu'il a décidé.

20. Mais dis donc, ami, qui es-tu pour juger Dieu? Est-ce que l'argile va dire au potier: Que fais-tu de moi?

21. Le potier est bien libre de faire avec la même boue un vase artistique et un autre pour le service.

22. Donc Dieu supporte très patiemment ces vases qui méritent sa colère et sont tout prêts pour le châtiment: par eux Il veut montrer sa justice et faire connaître sa puissance.

23. Et il montre la richesse de sa gloire avec d'autres vases, les vases de la miséricorde qu'il a préparés d'avance pour la Gloire.

24. C'est ainsi qu'il nous a appelés d'entre les Juifs, et également d'entre les nations païennes.

25. Il le dit dans le livre d'Osée: J'appellerai "mon peuple" celui qui n'est pas mon peuple, et j'appellerai "mon aimée" celle qui n'est pas aimée.

26. Et de même qu'on leur disait: "Vous n'êtes pas mon peuple", on les appellera: "fils du Dieu vivant".

27. Parlant d'Israël, Isaïe dit sans hésiter: Même si les fils d'Israël étaient nombreux comme le sable du bord de mer, seulement un reste serait sauvé.

28. Le Seigneur le fera dans ce pays, sans retard et sans se reprendre.

29. Isaïe l'a dit d'avance: Si le Seigneur des armées ne nous avait pas laissé quelques descendants, ce serait comme pour Sodome, nous serions comme Gomorrhe.

30. Et la conclusion? C'est que les nations païennes qui n'étaient pas à la recherche de la vraie droiture l'ont rencontrée - la vraie droiture qui vient de la foi.

31. Et Israël qui s'attachait à une loi de droiture, n'a pas atteint le but de la Loi.

32. Pourquoi? Parce qu'il s'attachait aux oeuvres et non à la foi. Ils ont buté sur la pierre qui fait chuter,

33. comme il est dit dans l'Ecriture: Voici que je mets dans Sion un caillou sur lequel on butte, une pierre qui fait chuter.



Livros sugeridos


“O santo silêncio nos permite ouvir mais claramente a voz de Deus”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.